Référence :740

Athalie, tragédie tirée de l'écriture sainte.

RACINE (Jean).

1691 Paris, Denis Thierry, 1691. In-4, [6 ff..], 87 pp., maroquin janséniste bordeaux, dos à nerfs, dentelle intérieure, tranches dorées (M. Godillot).Édition originale de la dernière pièce de Racine, achevée d'imprimer le 3 mars 1691. Elle est établie avec une élégance nouvelle : ouvrant sur un beau frontispice gravé par Jean Mariette d'après Jean-Baptiste Corneille, elle est composée dans une élégante typographie italique, et dans un format large nouveau (comme celui d'Esther en 1689, alors que les précédentes pièces étaient de format in-12, et l’édition in-12 d’Athalie, achevée d‘imprimer à la même date que l’in-4, parut néanmoins à la date de 1692). La majesté de cette forme écrite est ainsi à la hauteur de sa forme théâtrale, car cette pièce mêle le récit et le chant. Inspiré du choeur antique et précédant l'opéra, le choeur des jeunes filles, avec les intermèdes musicaux de Jean-Baptiste Moreau, rythme la pièce.Tirée du Livre des Rois, cette pièce est l'histoire d'Athalie, reine de Judée, meurtrière et impie. Elle avait été commandée par le roi pour les demoiselles de Saint-Cyr. Celles-ci donnèrent la première représentation, privée et en présence du roi et du Grand Dauphin, le 5 janvier 1691. Il fallut attendre 1716 pour la première représentation publique, qui rencontra un grand succès.Bel exemplaire à grandes marges (250 x 185 mm). Charnières frottées.

3,800.00 €