Vous pouvez lancer une recherche ci-dessus, consulter ci-dessous le stock par ordre alphabétique d'auteur, ou ici sur internet : Stock

ACCADEMIA DELLA CRUSCA. — GAMBA (Bartolomeo).

Serie dell'edizioni de' testi di lingua italiana.

1812 Milano, dalla Stamperia Reale, 1812. 2 tomes en un vol. in-12, demi-basane marbrée avec coins vélin, dos lissé orné avec titre sur pièce de mar. rouge (Rel. ép.).Deuxième édition augmentée de cette bibliographie détaillée consacrée aux ouvrages d'auteurs du XIIIe au XVIIe siècles, intéressant la fameuse Société italienne de linguistique, l'Accademia della Crusca.Ex-libris Bibliothèque de M. le vicomte de Vaufreland. Quelques rousseurs. Reliure lég. frottée.

AFRICA. —

Album de photographies.

1950 Vers 1950. In-folio oblong, pleine toile beige dont le premier plat brodé d'une frise géométrique. Très bel album de souvenirs d'Afrique, contenant 27 feuillets sur lesquels sont contrecollées 150 photos de divers formats, la plupart en noir : paysages, portraits, militaires, safaris, défilés militaires, scènes urbaines... Il fut composé sans doute par un militaire (on retrouve son portrait et celui de sa femme), avec un certain souci esthétique : quelques photos de très grand format, des portraits aux contours découpés...Jointes sous enveloppe 16 photographies de divers formats sur l'Afrique.------Circa 1950. Oblong folio, full beige cloth, the first cover embroidered with a geometric frieze. A very fine album of memories of Africa, containing 27 leaves on which are pasted 150 photos in various formats, mostly in black: landscapes, portraits, soldiers, safaris, military parades, urban scenes, etc. It was probably composed by a soldier (there is a portrait of him and his wife), with a certain concern for aesthetics: some very large format photos, portraits with cut-out outlines... Enclosed in an envelope are 16 photographs of Africa in various formats.

AMSTERDAM. —

Le Guide d’Amsterdam, avec la description de tout ce qu'il y a de plus intéressant. Édition considérablement changée, accompagnée d'une carte topographique & d'un grand nombre de planches en taille douce.

1793 Amsterdam, J. Covens & fils, 1793. In-8, demi-basane verte, dos lisse (Rel. de la fin du XIXe s).Célèbre guide, plusieurs fois réédité à la fin du XVIIIe siècle ; son contenu, classique, s'organise en quatre parties : histoire de la ville, les édifices publics, le commerce et les établissements particuliers.Cette édition est illustrée d'un grand plan dépliant et de 14 jolies planches gravées portant chacune de 2 vues détaillées, par D. Veelwaard.Exemplaire frais intérieurement. Dos frotté.

AMSTERDAM. —

Le Guide d'Amsterdam, enseignant aux voyageurs et aux negocians, sa splendeur, son commerce, & la description de ses édifices.

1709 Amsterdam, Paul de La Feuille, 1709. In-12, veau moucheté, armes au centre (non identifiées), dos à nerfs (Rel. ép.).Édition augmentée (la première parut en 1701) de ce fameux guide commercial, proposant une visite d'Amsterdam, "siège de l'opulence", en 3 journées : "Amsterdam est sans contredit la ville du monde la plus marchande ; c'est comme le magasin général de l'univers".Elle ouvre sur une belle vue dépliante de la ville et comprend 20 planches dépliantes : palais, églises, portes, ponts, les grues dans le port, ainsi que 8 planches d'écussons armoriés.L'ouvrage comprend in fine (pagination continue) : Tarif général des Provinces unies pour les droits d'entrée et de sortie. Amsterdam, D. de La Feuille, 1707.Marge inférieure des gardes découpée. Petits trous de vers à un mors et au second plat, frottements, rousseurs pâles.

AMSTERDAM. —

Le Guide ou Nouvelle description d'Amsterdam.

1753 Amsterdam, Covens et Mortier, 1753. In-12, (6) ff. dont le titre et l'avis, 359 pp., (8) pp. de table ; demi-veau fauve à coins, dos à nerfs, tête dorée (Rel. du XIXe s.).Nouvelle édition, contenant 29 planches, dont 21 jolies vues dépliantes (palais, églises, portes, ponts, les grues dans le port), et 8 planches d'écussons armoriés.Comme dans tous les exemplaires consultés, l'avis commence au f. *4 (les 2 feuillets liminaires n'ont jamais été imprimés).Petites taches à la reliure.

AMSTERDAM. —

Le Guide ou Nouvelle description d'Amsterdam.

1753 Amsterdam, Covens et Mortier, 1753. In-12, bradel plats et dos couverts de papier marbré, pièce de titre rouge (Cartonnage pastiche).Nouvelle édition, contenant 29 planches, dont 21 jolies vues dépliantes (palais, églises, portes, ponts, les grues dans le port), et 8 planches d'écussons armoriés.Bon exemplaire, enrichi d'une carte de la Belgique et de 6 plans de villes (Bruxelles, Anvers, Gand, Bruges, Liège, Mons), issus du Guide indispensable du voyageur, publié à Bruxelles par E. Landoy.Comme dans tous les exemplaires consultés, l'avis commence au f. *4 (les 2 feuillets liminaires n'ont jamais été imprimés).

ARAGON.

La peinture au défi.

1930 Paris, Galerie Goemans, mars 1930. In-8, broché, couverture rempliée.Édition originale de ce fameux manifeste analysant le nouveau procédé artistique des collages, qui s’oppose à la peinture, depuis les premiers de Max Ernst, Picasso et Braque, à Duchamp, Picabia, Chirico, Dali...Cet ouvrage est le catalogue d’une exposition de collages organisée dans la galerie parisienne du peintre belge surréaliste Camille Goemans en mars 1930. Il comprend le texte d’Aragon et 23 reproductions en noir de collages par Arp, Braque, Dalí, Duchamp, Ernst, Gris, Miró, Magritte, Man Ray, Picabia, Picasso, et Tanguy. Elle fut tirée à 1020 exemplaires. Celui-ci est un des 15 exemplaires sur hollande, après les 5 de tête sur japon.

ARAGON (Louis)].

Le Con d'Irène.

1928 [Paris, René Bonnel et Pascal Pia], 1928. In-8, maroquin noir, plats couverts d'une photographie brillante en couleurs au graphisme suggestif, couverture imprimée et dos conservés, tranches dorées à témoins, étui bordé (M. de Bellefroid).Dutel II, 1270. Pia, col. 237. Eros au secret, n°208.Édition originale de ce chef d’oeuvre de la littérature surréaliste et érotique. Elle est illustrée de 5 eaux-fortes originales en noir d’André Masson, dont le frontispice et 4 planches hors texte avec légende gravée dans la plaque. Publié clandestinement, ce texte fut sauvé du feu en 1927 ; il est en effet extrait de La Défense de l’infini, roman inachevé et partiellement détruit par Aragon, lors d’une dispute avec Nancy Cunard, alors qu’il y travaillait depuis quatre ans. Après sa rupture avec la riche anglaise, et dans l'espoir de retrouver quelques sous, Aragon décida de le publier anonymement. Néanmoins, longtemps, il en niera la paternité.Tirage à 150 exemplaires ; celui-ci, sur vergé d’Arches, n'est pas numéroté.Ex-libris Auguste Grisay, bibliophile belge, collaborateur de Raymond Degreef à la libraire Simonson, et auteur de nombreuses bibliographies d'auteurs belges.Exemplaire parfaitement établi avec sobriété et graphisme par la relieuse belge Micheline de Bellefroid (pas au catalogue de l'exposition organisée au Musée royal de Mariemont, du 19 novembre 2011 au 12 février 2012 : "Micheline de Bellefroid, 1927-2008").La subtilité du décor attise la curiosité et évoque le mystère qui entoure cet ouvrage quant aux sujet, auteur, éditeur.---------In-8, black morocco, boards covered with a brilliant color photograph with suggestive graphics, printed cover and spine preserved, gilt edges with witnesses, lined case (M. de Bellefroid).Dutel II, 1270. Pia, col. 237. Eros au secret, n°208.First edition of this masterpiece of surrealist and erotic literature. It is illustrated with 5 original etchings in black by André Masson, including the frontispiece and 4 plates out of text with captions engraved in the plate. Published clandestinely, this text was saved from the fire in 1927 ; it is indeed extracted from La Défense de l'infini, an unfinished and partially destroyed novel by Aragon, during an argument with Nancy Cunard, while he was working on it for four years. After his break-up with the rich Englishwoman, and in the hope of finding some money, Aragon decided to publish it anonymously. Nevertheless, for a long time, he will deny its authorship.Edition of 150 copies; this one, on Arches laid paper, is not numbered.Ex-libris A. Grisay.A perfectly established copy with sobriety and graphics by the Belgian bookbinder Micheline de Bellefroid (1927-2008). The subtlety of the decoration arouses the curiosity and evokes the mystery that surrounds this work as to the subject, author, publisher.

ARLEN (Michael).

A young man comes to London. An original short story.

1931 (Londres, The Dorchester Hotel, 1931). In-8, toile imprimée rose et gris, étiquette illustrée en couleurs collée sur le premier plat (Cartonnage éditeur). Charmant volume publicitaire, paru pour l'ouverture de l'hotel de luxe Dorchester à Londres, près de Hyde Park.Il ouvre sur une romance en édition originale, illustrée de 6 dessins en noir, dont 3 signés du photographe Cecil Beaton (19041980). Elle est suivie de 3 textes sur la décoration de l'hôtel (par le promoteur Sir Francis Towle), l'architecture (Prof. C. H. Reilly), et une présentation par sir Malcolm MacAlpine ; ils sont accompagnés de 6 hors texte en couleurs présentant l'intérieur de l'hôtel : le Lounge, le Foyer, le Spanish Grill Room, le Restaurant, le Ball Room et le Park Lounge. Le volume contient également 4 pages de publicité pour le joaillier Garrad & Co, Schweppes, The Gas Light and Coke Company et Abdulla Cigarettes.Bon exemplaire.----------(London, The Dorchester Hotel, 1931). In-8, pink and grey printed cloth, illustrated label in colour pasted on the first board (Publisher's hardback). Charming publicity volume, published for the opening of the luxury Dorchester Hotel in London, near Hyde Park, opening with a romance in original edition, illustrated with 6 drawings in black, 3 of them signed by the photographer Cecil Beaton (1904-1980). It is followed by 3 texts on the decoration of the hotel (by the promoter Sir Francis Towle), the architecture (Prof. C. H. Reilly), and a presentation by Sir Malcolm MacAlpine; they are accompanied by 6 coloured outlines of the hotel's interior: the Lounge, the Foyer, the Spanish Grill Room, the Restaurant, the Ball Room and the Park Lounge. The volume also contains 4 pages of advertisements for the jeweller Garrad & Co, Schweppes, The Gas Light and Coke Company and Abdulla Cigarettes.Good copy.

BALTARD (Pierre-Louis).

Journal descriptif en croquis de vues pittoresques faits dans un voyage en Savoye du 10 au 21 août 1837.

1837 Lyon, Imprimerie de M. Brunet et Cie, (1837). In-folio,1 f. de titre, (1) f., 45 pp. entièrement autographiées et 34 grandes lithographies ; demi-veau brun avec coins, dos à nerfs orné (Rel.postérieure).Édition originale très rare car tirée à petit nombre, de ce charmant album entièrement lithographié, à l'allure d'un carnet de croquis commenté. Louis-Pierre Baltard (1764-1846) décrit son voyage en Savoie de la vallée de Chamonix jusqu' "au sommet des pics dominateurs", et l'illustre lui-même de vues pittoresques.C'est après un voyage en Italie en 1786 qu'il se consacra à l'architecture, et devint l’un des architectes les plus réputés de la génération néo-classique. Il est le père de l'architecte Victor Baltard (auquel cet ouvrage est parfois attribué).Bon exemplaire, à grandes marges, à peine affecté de rares et pâles rousseurs.Les 3 premiers feuillets plus courts. Petite décoloration sur la plat supérieur.De la bibliothèque Henri Massemy, avec ex-libris, qui avait constitué une riche bibliothèque sur la montagne.

BARBUSSE (Henri).

Quelques coins du coeur. Proses.

1921 Genève, Éditions du Sablier, 1921. In-8, broché, couv. rempliée.Édition originale de ce recueil de 7 délicates nouvelles sur l'enfant, l'homme, la défaite, le crime passionnel... Elle est illustrée de 24 bois originaux dessinés et gravés par Frans Masereel.Tirage à 689 exemplaires. Un des 600 sur hollande Van Gelder.15e ouvrage publié par les Éditions du Sablier.Les Éditions du Sablier ont été créées en 1919 à Genève par l'écrivain français René Arcos (1880-1959) et le graveur belge Frans Masereel (1889-1972). Souvent illustrés de bois de Masereel, ces ouvrages ont pour auteurs d'anciens membres de l'Abbaye de Créteil (communauté de jeunes auteurs et artistes autour de Georges Duhamel et Charles Vildrac qui de 1906 à 1908 publièrent leurs propres oeuvres) et des écrivains défenseurs de la paix comme Romain Rolland. C'est d'ailleurs sous la direction de Romain Rolland qu'à partir de 1923, ces auteurs se consacreront à la fondation de la revue Europe.

BARRÈS (Maurice).

Un jardin sur l'Oronte.

1927 Paris, Javal et Bourdeaux, 1927. In-4 en feuilles, couverture illustrée rempliée, chemise et étui éditeur. Ce beau roman d'amour, paru en édition originale en 1922, se déroule en Syrie au XIIIe siècle, et relate la passion du jeune chevalier Guillaume, pour Oriante, épouse d'un émir.Superbe édition illustrée par André Suréda (1872-1930) dans un style orientaliste caractéristique de son oeuvre : 17 illustrations or et couleurs dont 16 hors-texte, bandeaux, lettrines et ornements typographiques gravés sur bois par Robert Dill.Tirage à 490 exemplaires. Un des 380 sur vélin d'Arches.Quelques décharges pâles. -------In-4 leaves, illustrated cover, publisher's slipcase and folder. This beautiful romance novel, first published in 1922, is set in 13th-century Syria, and tells the story of the young Knight Guillaume's passion for Oriante, the wife of an emir.Superb edition illustrated by André Suréda (1872-1930) in the orientalist style typical of his work: 17 gold and color illustrations, including 16 hors-texte, woodcuts, lettering and typographical ornaments by Robert Dill.Limited edition of 490 copies. One of 380 on Arches vellum.Some light foxing.

BATAILLE (Georges).

Documents.

1968 Paris, Mercure de France, 1968. In-8, broché, non coupé, chemise et étui modernes (Thérèse Treille).Édition originale, établie par le poète et essayiste Bernard Noël (1930-2021).Il réunit les articles les plus importants de Bataille et leurs illustrations, pour la revue Documents. Revue de contre-culture, de contestation et de recherches artistiques, Documents parut en 15 numéros entre avril 1929 et janvier 1931, et s'opposa vivement au mouvement surréaliste. C'était la première revue fondée et animée par Georges Bataille.Un des 50 exemplaires sur vélin pur fil, seul grand papier (avec quelques hors commerce).

BAUDELAIRE. —

Hommage à C. F. Denecourt. Fontainebleau. Paysages - Légendes - Souvenirs - Fantaisies.

1855 Paris, L. Hachette, 1855. In-8, broché, étui moderne.Édition originale de ce recueil dédié à Claude-François Denecourt (1788-1875), qui mit en valeur les richesses de la forêt de Fontainebleau en y créant des sentiers pédestres et en installant des points de vue pittoresques. Il fut composé à l'initiative des écrivains Ferdinand Desnoyers et Auguste Luchet, nommé gouverneur du château de Fontainebleau en 1848.Les auteurs les plus en vue répondirent, en vers ou en prose, à cette sollicitation dont Charles Asselineau, Théophile Gautier, Théodore de Banville, Champfleury, Alphonse de Lamartine, Charles Monselet, Henry Murger, Alfred de Musset, George Sand... et Gérard de Nerval, s'attendrissant comme les autres auteurs romantiques sur la nature, livre le poème "Les Papillons".Tout opposée est la contribution de Baudelaire car il choisit d'adresser 4 textes évoquant une poétique urbaine... à travers ses "Deux crépuscules : Le soir - Le matin" — poèmes en vers— , suivis de 2 poèmes en prose : "Le crépuscule du soir "et "Le crépuscule du matin". Dans la lettre qu'il adresse à Desnoyers (p. 73), Baudelaire affirme être un poète de la grande ville : " Mon cher Desnoyers, vous me demandez des vers pour votre petit volume, des vers sur la Nature, n'est-ce pas ? sur les bois, les grands chênes, la verdure, les insectes, - le soleil, sans doute ! Mais vous savez bien que je suis incapable de m'attendrir sur les végétaux, et que mon âme est rebelle à cette singulière Religion nouvelle, qui aura toujours, ce me semble, pour tout être spirituel je ne sais quoi de shocking. J'ai toujours pensé qu'il y avait dans la Nature, florissante et rajeunie, quelque chose d'affligeant, de dur, de cruel - un je ne sais quoi qui frise l'impudence. Dans l'impossibilité de vous satisfaire complètement suivant les termes stricts du programme, je vous envoie deux morceaux poétiques, qui représentent à peu près la somme des rêveries dont je suis assailli aux heures crépusculaires."Rousseurs, dos fragile (coutures laches) et doublé.

BAUDELAIRE (Charles).

Œuvres complètes.

1868 Paris, Michel Lévy frères, 1868-1870. 7 vol. in-12, demi-maroquin à long grain brun, dos lisse orné de filets et fleurons dorés (Rel. de l'époque).Première édition collective, en partie originale."Extrêmement importante" selon Clouzot, elle contient en édition originale une partie des Fleurs du Mal (contenant 25 poèmes nouveaux et sans les pièces condamnées), les Petits poèmes en prose, les Curiosités esthétiques (sauf les deux salons), L’Art romantique (sauf Gautier et Wagner). Le tome I, Les Fleurs du Mal, est dans cet exemplaire à la date de 1869, avec mention "Troisième édition", et un portrait-frontispice de l'auteur par Nargeot.Dos éclaircis. Rousseurs marquées. Mention manuscrite ancienne au faux-titre du tome V : "Souvenir d'un voyage à Meaux".--------7 vols. in-12, half brown long-grained morocco, smooth spine decorated with gilt fillets and fleurons (period binding).First collective edition, partly original. "Extremely important" according to Clouzot, it contains in first edition a part of the Fleurs du Mal (containing 25 new poems and without the condemned pieces), the Petits poèmes en prose, the Curiosités esthétiques (except the two salons), L'Art romantique (except Gautier and Wagner). Volume I, Les Fleurs du Mal, is dated 1869, with the mention "Third edition", and a portrait-frontispice of the author by Nargeot. Marked foxing. Old handwritten mention on the false-title of volume V: "Souvenir d'un voyage à Meaux".

BEATTIE (William).

Switzerland.

London Virtue (1836) 2 vol. in-4, demi-chagrin bleu à coins, dos à nerfs orné, tranches jaspées Édition originale de cette fameuse description de la Suisse par l’écossais William Beattie (1793-1875), qui parut d’abord en livraisons de 1834 à 1836. Ce panorama lyrique des paysages et des habitants, que Beattie découvrit lors d’un voyage en Europe de 1822 à 1826, est « l’un des plus importants albums publiés sur la montagne au début du XIXe siècle, superbement illustré » (Perret, 0322). Elle est ornée de gravures par William Henry Bartlett : deux titres, 106 planches en noir représentant villages, costumes, paysages montagneux, glaciers... et une carte sur double page de la Suisse. Quelques défauts d’usage, dont frottements et rousseurs. Tome II, p. 127, la planche est volante. (Reliure de l'époque)

BEAUMONT (Edouard de).

L'Épée et les femmes.

1881 Paris, Librairie des bibliophiles, 1881. In-folio, bradel demi-maroquin brun à coins, couvertures et dos conservés, non rogné (E. Carayon).Édition originale, illustrée de 5 compositions hors texte de Meissonier. Cet ouvrage est présenté comme un traité "au point de vue philosophique, des anciens rapports et de la connivence des femmes d'élite avec la noblesse guerrière et spadassine". C'est en fait plus précisément un réquisitoire contre les femmes qui, selon l'auteur, sont responsables d'avoir asservi, corrompu, abâtardi et délabré "l'ancienne valeur virile que jadis représenta l'Épée". Édouard de Beaumont, phallocrate ?Tirage à 575 exemplaires. Un des 25 de tête sur Whatman, avec triple épreuve des gravures.

BERALDI (Henri).

Propos de bibliophile. Voyage d’un livre à travers la Bibliothèque Nationale. (Extrait du Journal La Nature).

1893 Paris, G.Masson, 1893. In-4, demi-maroquin rouge à coins, dos à nerfs, tête dorée, non rogné, couverture conservée (Rel. ép.). Édition originale rare de ce voyage dans les méandres logistiques de la Bibliothèque Nationale, "à travers le fonctionnement d'un immense service fait d'exactitude scrupuleuse et jamais lassée".Exemplaire de choix : un des 95 exemplaires sur Whatman, il fut offert par Beraldi à son ami Gaston Tissandier — avec envoi.Gaston Tissandier (1843-1899) est le fondateur de la revue dont est extrait ce texte même (La Nature, n° 1048). Grand bibliophile, il réunit avec son frère Albert (architecte et voyageur) une importante bibliothèque scientifique et littéraire ; il composa un inventaire des "livres minuscules" et une "Bibliographie aéronautique" (1887). Chimiste de renom, il fut un précurseur dans l'application de l'aéronautique aux sciences ; le ballon devint grâce à lui un observatoire de mesure, d'analyse de photographie. Avec Albert, il effectua plus de 50 ascensions et ils expérimentèrent au dessus de Paris en 1883-1884, un aérostat dirigeable électrique. Il fut aussi un grand vulgarisateur scientifique et fonda en 1873, cette revue scientifique de haut niveau "La Nature", publiée par la Librairie Masson, et tirée à 20.000 exemplaires.Quelques frottements.

BERNARD (Tristan).

Le Cercle enchanté. Scènes de la vie du boxeur.

Paris, Le Goupy, 1924. In-8, en feuilles. Édition originale de ce portrait sans concession d'une vie de boxeur.Tristan Bernard composa plusieurs ouvrages sur ce thème : Nicolas Bergère, joies et déconvenues d'un jeune boxeur (1911), Tableau de la boxe (1922), Autour du ring (1925).Elle est illustrée de 12 compositions en couleurs de Charles Genty. Caricaturiste, affichiste, Charles Genty (1876+1956) illustra également plusieurs ouvrages de bibliophilie.Tirage à 976 exemplaires, un des 50 de luxe sur vélin du Marais, avec une suite en noir.Celui-ci, n° 43, porte un envoi autographe signé de l'auteur : "à Jac Lartigue, souvenir d'un modèle enchanté".

BERNARD (Tristan).

Nicolas Bergère. Joies et déconvenues d'un jeune boxeur.

Paris, Librairie Paul Ollendorf, 1911. In-12, reliure muette de cartons souples couverts de daim fauve, dos lisse, tête dorée, couv. et dos conservés, chemise et étui de papier marbré (S. Saintu).Édition originale de ce roman sur la boxe au début du siècle.Tristan Bernard composera ensuite plusieurs ouvrages sur ce thème : Tableau de la boxe (1922), Le Cercle enchanté. Scènes de la vie du boxeur. (1924), Autour du ring (1925).Elle ne fut tirée qu'à 36 exemplaires sur grands papiers ; celui-ci est un des 3 exemplaires sur chine (après 3 japon et 30 avant hollande). Il a été enrichi de 15 dessins originaux à l'encre et à l'aquarelle de Jean Oberlé, le premier signé.Plaisant exemplaire ayant appartenu au couturier Paul Poiret. Tristan Bernard l'offrit directement à son ami, une jolie dédicace autographe signée est montée en tête sur un feuillet à en-tête : « Je n'ai que cet exemplaire sur chine. Je vous écrirai plus tard une belle dédicace ... » L'étui porte au second plat le chiffre doré de Paul Poiret.Ce dernier confia quelques uns de ses livres à la relieuse amatrice Simone Saintu, qui signait ses reliures à la main ; elle était une amie d'enfance de Céline et leur correspondance de 1916, alors que le jeune Louis-Ferdinand Destouches était sur le front, a été publiée dans les Cahiers Céline. C'est sans doute aussi Paul Poiret qui fit orner cet exemplaire par son ami Oberlé.Petites rousseurs, mouillure angulaire au dernier cahier, tache au second plat de la couverture.

BERRY (Georges).

La Peine de mort nécessaire.

1881 Paris, L. Larose et Forcel, 1881. In-8, titre, pp. (5) à 27, (1) f. de table, glissé dans un cartonnage demi-maroquin rouge, dos à nerfs, armes au centre des plats.Georges Berry (1852-1915), s'adressant au député Louis Blanc (1811-1882), qui avait soutenu l'abrogation de la peine de mort, défend avec virulence la nécessité de la peine capitale, du droit de tuer en tant que légitime défense ; déplorant trop de pitié, il s'oppose à la déportation et l'emprisonnement.Relié à la suite : PRIEUR (Léon) : Le fouet aux apaches ? Paris, Maxime Gillet, 1911, plaquette in-12 de 12 pp. (pliure horizontale).Dans cette conférence, donnée le 15 décembre 1910 en la salle des criées du Palais de justice, l'auteur condamne les coups de lanière. Avec envoi autographe signé de l'auteur.Plaisant cartonnage de réemploi aux armes de Guillaume-Gabriel Pavé de Vandeuvre (1779-1870), qui fut député de l'Aube, et pair de France.Légers frottements, infime manque dans la marge inférieure.

BERTHAUD (François).

La Ville de Paris en vers burlesques.

1665 Paris, Antoine Rafflé, 1665. Petit in-8, 84 pp., demi-veau rouge, dos orné or et à froid (Rel. du XIXe s).Nouvelle édition, "augmentée de nouveau de la foire Saint-Germain par le sieur Scarron".Ces poèmes gaillards offrent une visite en vers burlesques des lieux pittoresques de Paris au XVIIe siècle. L'auteur et son ami imaginaire font de curieuses rencontres et déjouent de drôles de situations, comme sur le Pont-Neuf, au milieu de "charlatans, de filous, de passe-volans (...), de vendeurs d'onguents et d'emplastres, de fripiers, libraires, pédans" (p. 8) ; ils visitent aussi la buvette du Palais, le vendeur d'images Guérineau : "Il nous montrera des grimaux qu'il fera passer pour beaux" (p. 45)...L'édition originale de 1652, chez Jean-Baptiste Loyson et la veuve de Guillaume Loyson, est extrêmement rare.Plaisant exemplaire provenant des bibliothèques R. Chardey (Le Havre), E. Délicourt, et P. Villeboeuf, avec ex-libris.

BOIS GRAVÉ. Matrice originale, XIXe s, représentant dans un cadre d'arabesques. Jésus, suivi d'une foule, qui bénit un homme pauvre.

Non signé. 12 x 9 cm. Teinté blanc.

BOIS GRAVÉ. Matrice originale, XIXe s, représentant un portrait de gentilhomme de la fin du XVIIIe s.

Non signé. 9 x 7,5 cm (3,5 x 3 in).

1860 ENGRAVED WOOD. Original matrix, 19th c., representing a gentleman's portrait from the end of the 18th c. Unsigned.

BORDIER (Henri-Léonard).

Les Églises et monastères de Paris.

1856 Paris, Aubry, 1856. In-12, demi-chagrin rouge, dos à nerfs orné, chiffre M. P. en pied, couv. conservées sans le dos (Rel. lég. postérieure).Première édition collective, en partie originale, de ce rare recueil de pièces en prose et en vers des IXe, XIIIe et XIVe siècles ; elles livrent aux historiens d'importants renseignements sur l'architecture et les possessions des églises et abbayes de Paris.La deuxième partie de l'ouvrage comprend une liste des églises et monastères fondés à Paris de 1325 à 1789, un état actualisé des églises en 1856 et une table. Tirage à 352 exemplaires. Un des 8 sur papier de couleur, celui-ci bleu, imprimés spécialement pour des collectionneurs, dont le nom devait être ajouté manuscrit à la justification.De la bibliothèque Noël Pinelli, avec ex-libris.

BOURGOGNE. —

Souvenirs de Jean Bouhier, Président au Parlement de Dijon. Extraits d’un manuscrit autographe inédit et contenant des détails curieux sur divers personnages des 17e et 18e siècle.

Paris, chez tous les libraires bibliophiles, s.d. (1866). In-12, xxxv-108 pp., demi-maroquin brun, dos à nerfs, non rogné (Belz-Niédrée).Édition originale de ce recueil de notes variées du président Bouhier, autour de personnages tels La Fontaine, La Bruyère, d’Aguesseau, Louis XIV, Santeuil (près de 14 pages lui sont consacrées)… mais aussi autour d’anonymes comme le faiseur de chansons La Fond, l’apothicaire Barbeau… et d’anecdotes autour d’un combat de dogues, ou sur l’introduction des dindes en France !Elle fut publiée par Mabile, bibliothécaire des manuscrits de la Bibliothèque nationale, et Lorédan Larchey, bibliothécaire à la Mazarine, puis conservateur à l'Arsenal, et auteur d’un célèbre dictionnaire d'argot, Les Excentricités du langage.Jean Bouhier (1671746) fut à la fois jurisconsulte, président à mortier, archéologue, littérateur érudit, membre de l'Académie française ; il ouvrit volontiers sa très importante bibliothèque aux savants de Bourgogne.

BOURGOGNE — DROIT. Manuscrit.

"Grosse" d’un jugement au bailliage de Montcenis concernant Jean Pageot et sa succession.1594-1595.

In-folio (35,2 x 24,7 cm), demi-basane XIXe, dos lisse orné, pièce de titre en maroquin noir.89 ff., 5 ff. bl. (coins un peu frottés, petites épidermures, mouillures éparses (très prononcéesavec petites pertes de textes aux ff. 71-75), petits manques en marge des ff. 83 et 88, largemanque de papier au dernier f. bl., bandes de renfort au verso des ff. 8, 12 et 13, traced’adhésif au verso du f. 1).Manuscrit sur papier, encre brune.Précieux manuscrit comprenant la « grosse » d’un jugement prononcé au bailliage de Montcenis, près d’Autun (auj. Saône-et-Loire), avec signature du greffier. Il date des dernières années du XVIe siècle et concerne Jean Pageot et sa succession. Celui-ci était originaire du village de Chambroy, paroisse de Saint-Symphorien-de-Marmagne. Les audiences se font auprès d’Etienne Callart, docteur en droits, conseiller du roi et lieutenant au bailliage de Montcenis. La veuve de Pageot doit s’acquitter de dettes laissées par son défunt mari et d’autres litiges (f. 57v), notamment sur des biens immobiliers (maisons, vignes, bois).Elle est aux prises avec des personnages importants, notamment Odet de Montaigu, sieur de laTour Guerin et lieutenant général de la chancellerie d’Autun. A partir du f. 82 figure la déclaration d’héritage dressant la liste des biens du défunt, avec des annotations marginales de la fin du XVII e siècle (1678).Le manuscrit est par ailleurs intéressant pour sa mention des troubles de l’histoire contemporaine, notamment la menace des troupes de la Ligue (f. 1r) , faction ultra-catholique menaçant la monarchie ; Montcenis resta fidèle au roi – contrairement à sa voisine Autun – en dépit de tentatives. Il est question d’une incursion près de la porte du château de Montcenis de troupes ligueuses capturant des hommes pour obtenir des rançons en échange : « Les trouppes de la Ligue se gesterent dedans pour y surprendre tous ceux qu’ils pourroient pour les rendre prisonniers (…) » (f. 1r).Biblio : H. Abord, Histoire de la Réforme et de la Ligue dans la ville d’Autun, III, p. 288.

BRETON (André).

Anthologie de l'humour noir.

Paris, Éditions du Sagittaire, 1950. In-8, maroquin noir, sur les plats damier trapézoïdal de velours noir et rouge orné, pour le premier plat du nom de l'auteur et du titre en lettres majuscules finement mosaïquées en rouge ou en noir, au dos seule la lettre O mosaïquée reste au centre du damier, dos lisse, chemise au dos de rhodoïd et étui bordé, non rogné, tête dorée, couverture rose illustrée de Pierre Faucheux, à rabat, conservée pliée (P.-L. Martin, 1957).Seconde édition, en grande partie originale, la première ayant paru en 1940 déjà au Sagittaire. L'ouvrage est orné de 23 portraits hors texte, d'auteurs et artistes du XVIIe au XXe siècle.Le Sagittaire et Breton avaient commencé à collaborer dès 1924 avec la publication de cet ouvrage majeur en littérature : Le Manifeste du surréalisme.Bel exemplaire du tirage de tête, qui ne contient que 50 exemplaires numérotés, ornés d'une belle lithographie originale en couleurs de Juan Miro en frontispice, et signés par André Breton.Un des 12 premiers exemplaires sur hollande, habillé d'une parfaite reliure de Martin. Exemplaire de choix !-------In-8, black morocco, on the boards trapezoidal checkerboard of black and red velvet decorated, on the first board the name of the author and the title in capital letters finely mosaicked in red or in black, in the back only the letter O mosaicked remains in the center of the checkerboard, smooth back, folder in the back of rhodoïd and bordered case, not trimmed, gilded head, pink cover illustrated by Pierre Faucheux, with flap, preserved folded (P.-L. Martin, 1957).Second edition, largely original, the first having appeared in 1939. The text is decorated with 23 portraits of authors and artists from the XVIIth to the XXth century.Beautiful copy of the limited edition, which contains only 50 numbered copies, decorated with a beautiful original lithograph in colors of Juan Miro in frontispiece, and signed by André Breton.One of the first 12 copies on hollande, dressed in a perfect binding of Martin. A choice copy !

BRETON (André).

La Lampe dans l'horloge.

1948 Paris, Robert Marin, 1948. In-12, broché, non coupé, à toutes marges, couverture illustrée vert et double couverture blanche au format des témoins (in-8 oblong), boîte-étui bleue (Thérèse Treille).Rare édition originale, illustrée d'une lithographie originale de Toyen en frontispice. Un des 250 exemplaires de tête sur Arches, bien complet du second état de la lithographie, volant et tiré en rouge (petites taches).Les exemplaires suivants de ce tirage, achevé d'imprimer le 15 juin 1948, furent détruits à la demande de Breton qui le jugea défectueux.Parfait exemplaire tel que paru.

BRILLAT-SAVARIN (Anthelme).

Aphorismes et variétés.

Paris, Les Bibliophiles du Palais 1940. In-4, en feuilles, sous chemise de l'éditeur et étui refait à l'identique."Philosophie souriante de la gourmandise", cet ouvrage réunit des méditations et anecdotes autour de la gastronomie, extraites de la célèbre Physiologie du goût. Cette édition pour bibliophiles fut illustrée par Raoul Dufy de 20 eaux-fortes originales en noir, "arabesques vives et fraîches". Elle ne fut tirée qu'à 200 exemplaires sur vélin de Rives, celui-ci pour le Docteur C. Coutel.

BRUNE (Johanne de).

Emblemata of Zinne-werck voorghestelt.

1680 Amsterdam, Abraham Latham et Jan Jacobszoon Schipper, s.d. (vers 1680). In-4, (4) ff., 378 pp., vélin de l'époque, titre manuscrit au dos.Nouvelle édition néerlandaise de ce beau livre d'emblèmes, paru pour la première fois en 1624. À travers les jolies gravures et les devises morales les décrivant, le protestant Johanne de Brune adresse des messages de vertus et de restrictions. Quelques vers en italien, en latin et surtout en français, dont des poèmes du Bartas, surtout Ronsard (pp. 127, 297, 330...), soutiennent cette morale : "Moi j'aime un homme droit / non serviteur du vice / qui presse sous les pieds la court et l'avarice" ; "L'amour n'est rien, qu'ardente phrénésie" (p. 243...).L'illustration comprend un titre et 52 emblèmes sur cuivre, gravés d'après Adriaen van der Venne, par de grands graveurs hollandais tels Willem de Passe, Johannes Gelle, Christoph Le Blon, Albert Poet, et Jan Swelinck. Avec délicatesse et précision, sont représentées de belles scènes de la vie quotidienne en Hollande ; les perspectives et la richesse des costumes sont remarquables, mais également les animaux, les paysages. Pour ce nouveau tirage, les contrastes des gravures restent de qualité.--------In-4, (4) ff., 378 pp., contemporary vellum, handwritten title on spine.New Dutch edition of this beautiful book of emblems, first published in 1624. Through the beautiful engravings and the moral mottos describing them, the Protestant Johanne de Brune addresses messages of virtues and restrictions. Some verses in Italian, in Latin and especially in French, among which poems of the Bartas, Ronsard (pp. 127, 297, 330...), support this moral : "Moi j'aime un homme droit / non serviteur du vice / qui presse sous les pieds la court et l'avarice" ; "L'amour n'est rien, qu'ardente phrénésie" (p. 243…).The illustration includes a title and 52 emblems on copperplate, engraved after Adriaen van der Venne, by great Dutch engravers such as Willem de Passe, Johannes Gelle, Christoph Le Blon, Albert Poet, and Jan Swelinck. With delicacy and precision, beautiful scenes of daily life in Holland are represented ; the perspectives and the richness of the costumes are remarkable, but also the animals and the landscapes. For this new edition, the contrasts of the engravings remain of high quality.

BRUSCO (Giacomo) et Carlo Giuseppe RATTI, attribué à].

Description des beautés de Gènes et de ses environs. Ornée de différentes Viies et de la carte topographique de la ville.

1773 Gènes, Yves Gravier, 1773. In-8, 155 pp., cartonnage de l'époque orné d'un papier peint de tiges fleuries.Deuxième édition, augmentée, de ce ravissant guide de Gènes destiné aux touristes français, relatant avec de multiples détails une visite complète de Gênes ; Brusco et Ratti, auxquels cet ouvrage est attribué, livrent surtout un compte rendu très précis des oeuvres d'art conservées dans les églises et les palais de la ville.D'abord paru en 1768, il ne comportait que 7 planches. Cette édition est illustrée d'un titre gravé aux armes de la ville, d'une grande carte dépliante d'après Giacomo Brusco et de 12 belles vues architecturales dépliantes, gravées par Giovanni Lorenzo Guidotti.Plaisant volume dans son premier cartonnage peint.

BRUSCO (Giacomo) et Carlo Giuseppe RATTI, attribué à].

Description des beautés de Gênes et de ses environs.

1781 Gènes, Yves Gravier, 1781. In-8, veau marbré, dos à nerfs orné (Rel. de l'époque).Troisième édition, encore augmentée, de ce ravissant guide de Gènes destiné aux touristes français, relatant avec de multiples détails une visite complète de Gênes ; Brusco et Ratti, auxquels cet ouvrage est attribué, livrent surtout un compte rendu très précis des oeuvres d'art conservées dans les églises et les palais de la ville.D'abord paru en 1768, il ne comportait que 7 planches. Cette édition est illustrée d'un titre gravé aux armes de la ville, d'une grande carte dépliante d'après Giacomo Brusco et de 19 belles planches dépliantes, gravées par Giovanni Lorenzo Guidotti : vues architecturales, costumes, plan, oeuvres archéologiques... Cette édition comprend de nouveaux commentaires, dont trois chapitres sur le Doge ; elle vient ainsi compléter les deux éditions précédentes.Exemplaire de l'écrivain franco-belge Albert t'Serstevens (1885-1974), avec son ex-libris, et au crayon, son habituelle note autographe d'acquisition : "Marseille 31 Août 33. A. t'S.".

BUCAILLE. — CHABRUN (J.-F.), René PASSERON, Noël ARNAUD.

Max Bucaille.

Paris, Le Messager boiteux de Paris, GLM, 1950. In-12, agrafé.Édition originale de ce recueil de 3 textes sur des oeuvres de Max Bucaille (1906-1996), artiste du réalisme fantastique. L'illustration contient 3 collages reproduits en noir. Cette plaquette, tirée à 989 exemplaires à l'occasion de l'exposition Max Bucaille à la Galerie Rive Gauche, contient également la liste de 40 oeuvres.

BUTOR (Michel).

Portrait de l'artiste en jeune singe. Capriccio.

1967 Paris, Gallimard, 1967. In-12, broché, non rogné.Édition originale de ce récit autobiographique, à la fois réaliste et symbolique, approchant souvent l'étrange, l'alchimie, le baroque... Lors d'un voyage vers 1949, en Allemagne dans l'un des châteaux du prince d'Œttingen, le jeune Butor est reçu par le comte von O. W. Il est initié aux réussites, jeux de cartes qui portent tous des noms bizarres, découvre la bibliothèque de 140000 volumes, la collection de pierres minéralogiques, les estampes anciennes...Tirage à 80 exemplaires numérotés. Un des 25 de tête sur vélin de Hollande Van Gelder (suivis de 55 sur papier vélin).Parfait état.

BÉGUILLET (Edme) et Jean-Charles PONCELIN DE LA ROCHE-TILHAC.

Description historique de Paris, et de ses plus beaux monumens, gravés en taille-douce par F. N. Martinet, ingénieur & graveur du cabinet du Roi ; pour servir d'introduction à l'Histoire de Paris & de la France : dédiée au Roi.

1779 Paris, chez les auteurs, au bureau de la Bibliothèque de France, 1779-1781. 3 volumes in-8, veau marbré fauve, roulette dorée, armes dorées au centre des plats, dos lisse orné, pièces de titre et de tomaison vertes, tranches dorées, roulette intérieure dorée (Rel. du XIXe s.). Édition originale du plus bel ouvrage illustré du XVIIIe siècle consacré à Paris ; elle parut simultanément en 3 vol. in-8 et en 3 vol. in-4.Le premier volume, composé par l'agronome et historien Edme Béguillet (mort en 1786), traite de l'histoire générale de Paris et présente ses monuments remarquables : portes, palais, ponts, places, halles, fontaines, églises..., avec des chapitres sur les gouvernements ecclésiastiques, civils et militaires ; les deux autres volumes, par l'imprimeur et libraire Poncelin (1746-1828), parus en 1780 et 1781, concernent l'université de Paris et les sciences et arts (tome II), et les collèges de Paris (III).Les planches, dessinées et gravées par F. N. Martinet, sont remarquables, surtout les 78 petites vues (sur 39 planches) des principaux monuments de la capitale. L'illustration comprend également 3 beaux titres gravés, 2 frontispices, 3 planches in-texte (dont 1 vignette et 2 planches à pleine page avec début de texte), et 9 planches hors texte.Bel exemplaire aux armes du marquis Hélion-Charles-Edouard de Villeneuve-Trans (1837-1893). Issu d'une très ancienne famille provençale, le marquis de Villeneuve-Trans réunit une superbe collection de livres illustrés du XVIIIe siècle, qu'il fit magnifiquement relier. Il fut un temps le possesseur du manuscrit des Cent vingt journées de Sodome, de Sade.Ex-libris armorié gravé : René de Galard-Brassac-Béarn (1862-1919).Tome 1 : un titre gravé, un frontispice, une vignette in-texte et 38 vues sur 19 planches hors-texte, tome 2 : un titre gravé, un frontispice, une page de début de texte gravée, 8 planches à pleine page, et 6 vues sur 3 planches hors-texte ; tome 3 : un titre gravé, une page de début de texte gravée, une planche à pleine page, et 34 vues sur 17 planches hors-texte.Reliures frottées. Petites taches et rousseurs. Tome I, p. 375 salie. Tome III, tache marginale à certaines gravures.

BÉRANGER (P. J. de).

Œuvres complètes. Édition unique revue par l'auteur.

1834 Paris, Perrotin, 1834. 5 vol. in-8, demi-maroquin à long grain brun, avec coins, dos lisse orné, tranches marbrées (Rel. de la deuxième moitié du XIXe siècle).Carteret, III, p. 78.Édition illustrée d'un fac-similé, le portrait de Béranger gravé par Lacoste d'après Charlet et "104 vignettes en taille-douce dessinées par les peintres les plus célèbres" : ce sont 103 figures de Tony Johannot, reprises de l'édition de 1829-1833 (sauf 3 qui ont été supprimées et 4 qui sont nouvelles) ; le tome V est le Supplément publié la même année chez les marchands de nouveautés.Exemplaire truffé des trois gravures de la suite de 1829-1833 supprimées (réenmargées : le portrait, La bonne fille, Gaulois et Francs)) et de la belle "suite Grandville", illustrant l'édition Fournier de 1836 : elle comprend un portrait de Béranger gravé sur acier par Hopwood, le fac-similé d'une lettre de Béranger à Grandville et 120 gravures sur bois d'après Grandville (100) et Raffet (20).Ravissante reliure. Une note au crayon l'attribuerait à René Chambolle (1834-1898), cet exemplaire provenant de la vente d'un ensemble de livres lui ayant appartenu (Tours, Odent & Fraisse, 1992).Rousseurs.

CALLIGRAPHIE FRANÇAISE

Plaisant adage, élégamment gravé en calligraphie dans un médaillon d'arabesques ovale, chiffre S.N. en pied, sur papier vergé, env. 40 x 26,5 cm.

"Rien de plus insupportable pour les personnes occupées, que la visite des gens oisifs et désoeuvrés".------"Nothing is more unbearable for busy people, than the visit of idle people".Pleasant adage, elegantly engraved in calligraphy in an oval arabesque medallion, S.N. at the bottom, on laid paper, ca. 40 x 26,5 cm.

CARROLL (Lewis).

La Chasse au snark. Crise en huit épisodes.

Paris, Éditions premières, 1950. In-12, broché.Nouvelle traduction française par Henri Parisot, spécialiste de l'oeuvre de Lewis Carroll, et proche des surréalistes. Elle est ornée d'illustrations en noir sur la couverture et in-texte de Max Ernst.Tirage à 775 exemplaires et quelques hors commerce. -----The Hunting of the Snark.New French translation by Henri Parisot, specialist of Lewis Carroll's work, and close to the surrealists. It is decorated with black illustrations on the cover and in-text by Max Ernst. Edition at 775 copies, and a few more out of print.

CASTI (Giovanni-Battista).

Les animaux parlants, poème héroïcomique de Casti ; traduction nouvelle par L.-J. Alary.

1847 Moulins, Martial Place, 1847. 2 vol. in-8, brochés, couvertures illustrées, chemises demi-chagrin bleu ornées en long dans le style romantique, étui (Honnelaître).Édition originale de cette nouvelle traduction de la célèbre fable de Casti, d'abord publiée en italien en 1802.Cette satire politique zoomorphe est illustrée d'un portrait et 39 charmantes planches hors texte en premier tirage, gravées sur bois d'après Théodore de Jolimont. Un siècle avant La Ferme des animaux de George Orwell, les animaux se dotent de vertus humaines pour faire tomber l'absolutisme et réorganiser la société.Ce remarquable exemplaire est en condition rare : conservé broché, il est orné de toutes ses jolies couvertures d’édition illustrées, en parfait état.

CENDRARS (Blaise).

La Banlieue de Paris.

1949 Paris, Pierre Seghers, 1949. In-8, cartonnage ivoire de l'éditeur.Édition originale de ce classique de la photographie d'après-guerre, le premier livre de Robert Doisneau.Co-éditée par Seghers et la Guilde du livre à Lausanne, elle fut tirée à 3000 exemplaires pour la version parisienne (normalement recouverts d'une jaquette) et 4300 exemplaires pour la version suisse. Les 130 photos de Robert Doisneau (prises dans un rayon de 25 kilomètres à partir de la borne du parvis de Notre-Dame, et en premier tirage), illustrent le beau texte de Cendrars qui raconte la banlieue, selon les quatre points cardinaux.Ex-libris manuscrit sur une garde H. Egrot. Mors fendu, petites taches et salissures au cartonnage. Sans la jaquette.

CENDRARS (Blaise).

L'Or.

1938 Paris, Les Exemplaires, 1938. In-4 oblong, broché, couverture noire avec titre doré, chemise et étui de papier noir.Édition recherchée pour ses 9 superbes lithographies en noir d'André Lhote (1885-1962), à pleine page. Cendrars en revit le texte pour cette édition ; c'est son premier roman, paru en 1925.Rare ouvrage, tiré à 99 exemplaires seulement, sur papier vélin à la forme des Moulins de Vidalon.Frottements à la chemise et étui, petites déchirures à la couverture papier.

CHAR (René).

Manuscrits enluminés par des peintres du XXe siècle.

1980 Paris, Bibliothèque nationale de France, 1980. In-8, box rose, auteur, titre et éditeur en lettres dorées sur le premier plat, dos lisse, couv. et dos conservés, doublure et gardes de daim bleu, chemise demi-box rose doublée du même daim, étui bordé (P-L. Martin).Catalogue de l'exposition de la Bibliothèque nationale de France, présentant 30 manuscrits de René Char, composés entre 1948 et 1978, et ornés d'enluminures par des artistes et sculpteurs choisis par l'auteur : Miro, Léger, Lam, Giacometti, Laurens, Braque, Matisse...Luxueusement relié par Martin, cet exemplaire contient un pastel original volant signé de Janine Rebourg , la plus jeune des artistes qui accompagna ainsi Char.Peintre et sculpteur, née en 1954, elle étudia aux Beaux-Arts d'Avignon, à Carrare et à Seattle ; lorsqu'elle vint à la rencontre de René Char, il fut séduit par sa grande sensibilité, et lui confia quelques-uns de ses poèmes à illustrer. Elle composa alors en 1978 16 gouaches pour illustrer le manuscrit L'Angor, réunissant 15 poèmes et fragments provenant de sept recueils.

CHARTREUSE — LOCARD (Ainé).

Excursion à la Grande Chartreuse.

Vers 1850. In-folio, (38) ff., demi-chagrin brun légèrement frotté, plats de percaline avec titre doré sur le 1er plat, fers d’angle (un manquant).Cet album unique est une copie par le père Locard Ainé du recueil de Jean-Jacques Champin, Excursion à la Grande Chartreuse en montant par Saint-Laurent du Pont, visitant les bords du Guyer mort et descendant par le Sapey (Paris, Goupil, Rittner, 1838).Il comprend un titre manuscrit et 36 jolies vues d'après nature, composées à l'encre et à l'aquarelle, montées sur onglets et vernissées, sur papier épais filigrané de la papeterie Johannot, à Annonay.Dos légèrement frotté, fer d’angle inférieur du premier plat manquant.------------Circa 1850. In-folio, (38) pages, lightly rubbed brown half-chagrin, percaline boards with gilt title on 1st board, corner irons (one missing). "La Grande Chartreuse" is the first monastery of the Carthusian order, founded in the 11th century in the former province of Dauphiné (French Alps).This unique album is a copy by Father Locard Ainé of Jean-Jacques Champin's collection "Excursion à la Grande Chartreuse en montée par Saint-Laurent du Pont, visitant les bords du Guyer mort et descendant par le Sapey" (Paris, Goupil, Rittner, 1838). It includes a handwritten title and 36 pretty views from nature, composed in ink and watercolour, mounted on tabs and varnished, on thick watermarked paper from the Johannot paper mill in Annonay. Spine slightly rubbed, lower corner iron on first cover missing.

CHASLES (Philarète).

Révolution d’Angleterre, Charles Ier, sa cour, son peuple et son parlement, 1630 à 1660. Histoire anecdotique et pittoresque du mouvement social et de la guerre civile en Angleterre au XVIIe siècle.

1844 Paris, Madame Ve Louis Janet., s.d. (1844). Grand in-8, demi-maroquin rouge avec coins, dos à nerfs orné, tranches dorées (Lebrun).Édition originale de ce plaisant ouvrage, composé par le spécialiste de l'histoire et de la littérature anglaise. Philarète Chasles (1798-1873) fut conservateur à la bibliothèque Mazarine de 1837 à sa mort. Elle est joliment illustrée, en premier tirage, d'un frontispice et 17 planches gravées sur acier d’après Van Dyck, Rubens et Cattermole, en-têtes, culs-delampe et de 7 planches hors texte gravées sur bois.Très bel exemplaire, provenant de la bibliothèque de l'académicien Jules Janin (avec son ex-libris). Il fut relié à l’époque par Lebrun, l'un des meilleurs ouvriers de Simier. Installé à son compte de 1830 à 1857, Lebrun était reconnu comme l'un des maîtres du pastiche et compta parmi ses clients fidèles non seulement Jules Janin, mais aussi le baron Taylor, Armand Bertin...--------Revolution of England, Charles I, his court, his people, and his parliament, 1630 to 1660. An anecdotal and picturesque history of the social movement and civil war in England in the 17th century.Paris, Madame Ve Louis Janet, s.d. (1844). Large in-8, red half-morocco with corners, spine decorated, gilt edges (Lebrun).First edition of this pleasant work, written by the specialist of English history and literature : Philarète Chasles (1798-1873) was curator at the Mazarine library from 1837 to his death. It is nicely illustrated, with a frontispiece and 17 steel-engraved plates, after Van Dyck, Rubens and Cattermole, headers, footers and 7 wood-engraved plates out of the text, in first issue. A very nice copy, from the collection of the academician Jules Janin (with his ex-libris). It was bound at the time by Lebrun, one of the best workers of Simier. Lebrun, who worked on his own from 1830 to 1857, was recognized as one of the masters of pastiche and counted among his faithful customers not only Jules Janin, but also Baron Taylor, Armand Bertin…

CHEMIN DE FER. —

Voyage en chemin de fer de Paris à Boulogne et à la frontière du Nord. Guide du voyageur dans Amiens et description historique de la cathédrale et des principaux monumens de cette ville.

1847 Amiens, Lenoël-Herouart, 1847. In-8, demi-veau noir, dos lisse, couvertures conservées sans le dos (Lobstein-Laurenchet)."La vie est un voyage. Voyageons donc en chemin de fer."Premier ouvrage consacré à la toute récente ligne de chemin de fer Amiens-Boulogne, ouverte en 1845 ; il offre une longue description touristique d'Aliens, puis d'Abbeville, Boulogne, Lille, Valenciennes... Il est illustré de plusieurs jolies vignettes de locomotives, sur la couverture, le titre et en tête de chapitres.L'ouvrage contient également une carte des chemins de fer de Paris à Boulogne, et diverses illustrations in-texte. Le texte est signé E. C.Rare.

C. K. [Catherine POZZI].

Agnès.

Paris, Nouvelle revue Française, 1927. In-8, broché, non coupé.Première édition de cette nouvelle autobiographique et épistolaire, parue sous les seules initiales C. K., histoire d'une jeune fille solitaire, bien que d'une famille mondaine, qui écrit à un être imaginaire.Anna de Noailles la première reconnut Samuel Pozzi dans les traits du père. Mais lorsque Paul Valéry présenta à Jean Paulhan ce texte, sans lui révéler l'identité de l'auteur, les attributions allèrent bon train. Qui est C. K., publié aux côtés de Rilke, Larbaud, Gide, Proust... ? Catherine Pozzi se révéla vite (C. K. sont les initiales de son prénom et de son surnom Karin), car elle souhaitait récupérer la paternité de cette oeuvre (elle qui n'avait jusque là publié que quelques poèmes, reconnus) ; la passion, riche et dévastatrice qu'elle vivait avec Paul Valéry depuis 1920, se transformait en rivalité : "Je sais que je vous vaux" lui écrit-elle dans sa lettre d’adieu à cette même époque. Rarissime tiré à part du n° 161 de la NRF (février 1927, pp. 155-179).De la bibliothèque Docteur Lucien-Graux, avec ex-libris.Infimes piqûres sur la couverture.

CLAUDEL (Paul).

Art poétique.

1907 Paris, Mercure de France, 1907.In-8, maroquin rouge, double filet doré, dos à nerfs orné, dentelle intérieure, doublure et gardes de soie verte, tranches dorées sur témoins, non rogné, couv. et dos conservés, étui (Huser).Édition originale de ce recueil en trois parties : Connaissance du temps, Traité de la co-naissance au monde et de soi-même, Développement de l’Église. Seule la première partie, Connaissance du temps, avait déjà paru, en 1904, mais tirée seulement à petit nombre sur Chine.Cet ouvrage, composé en prose aérienne, n'est donc pas un traité de versification comme le titre pourrait le suggérer, mais "une réflexion ardue sur la création, étroitement articulée à une méditation sur la connaissance après la mort, et d’où jaillit une théorie de la métaphore, "iambe fondamentale" rapport d’une grave et d'une aiguë". (Dictionnaire des lettres françaises, Le XXe siècle).Cet élégant exemplaire relié est un des rares sur Hollande : il n'y eut que 12 exemplaires sur grand papier.Celui-ci, le n° 6, porte cet envoi autographe signé de l'auteur : "à M. Henri Bernard, amicalement. Paris, 28 sept. 32".Infimes frottements.

CLAUDEL (Paul).

Chine.

Paris, Skira, 1946. In-folio, broché. Édition originale de ce superbe ouvrage par l'un des spécialistes de la Chine du début du XXe siècle : le poète et diplomate français Paul Claudel séjourna en Chine en tant que consul, entre juillet 1895 et août 1909.Elle est illustrée de très belles photographies en noir, tirées en héliogravures, de Hélène Hoppenot (1894-1990). Épouse du diplomate Henri Hoppenot, la photographe française voyagea autour du monde et publia de célèbres clichés d'Extrême-Orient, Tunisie, Rome Mexique, Guatemala...-------First edition of this superb work by one of the leading specialists on China in the early 20th century : the French poet and diplomat Paul Claudel lived in China as consul between July 1895 and August 1909.It is illustrated with beautiful black photographs, printed as heliogravures, by Hélène Hoppenot (1894-1990). Wife of the diplomat Henri Hoppenot, the French photographer travelled around the world and published famous photographs of the Far East, Tunisia, Rome, Mexico, Guatemala, etc.

CLERMONT-FERRAND. —

Le Vrai guide de Clermont-Ferrand et de ses environs, indispensable aux étrangers, et utile aux habitants de la ville.

Clermont-Ferrand, Duchier, 1852. In-12, vélin du début du XXe siècle, avec titre doré sur le premier plat.Édition originale rare de ce guide, à la fois annuaire des commerces et des personnalités, itinéraire touristique, et manuel pratique avec une liste des rues et un plan dépliant.Petites rousseurs. Report d'un texte imprimé en marge du second plat.

COLETTE.

Billet autographe signé, vers 1935.

1 f. in-12 papier bleu à l'adresse Marignan, 33 Champs Élysées (pliure, rousseurs).S'adressant à un destinataire resté anonyme, Colette ironise sur son propre manque d'imagination et souhaite que l'appellation "mi-chaume" porte bonheur à son interlocuteur.

COLETTE.

Carte postale d'après une photographie originale de Charles Reutlinger, figurant Colette nue sous des draps mouillés (14 x 9 cm). Vers 1907.

Très rare carte postale de la série des "Beautés parisiennes" : photogravure intitulée "Colette Willy", à partir d'un cliché signé Reutlinger ("Album de portraits divers", vol. 53, num. 11215, BnF).Allongée sur une peau de lion dont elle fixe la gueule entrouverte, Colette est drapée dans un large tissu blanc mouillé qui permet de suggérer sa nudité. Cette tenue sulfureuse mise en scène par Reutlinger fait écho aux scandales soulevés par les interprétations de Colette lors des pantomimes qu'elle joua de 1905 à 1912, dans les music-halls parisiens. Cette tenue évoque particulièrement le mimodrame de Georges Wague,intitulé "La Chair", lors duquel la robe de Colette se déchire laissant apparaître son sein nu.

COLETTE.

Ces Dames anciennes.

1954 Paris, Éditions Estienne, 1954. In-12, broché, couverture illustrée à rabats.Édition originale, tirée à 200 exemplaires hors commerce. Ce texte avait d’abord paru dans Le Figaro littéraire du 31 mars 1951.Peignant ce ravissant hommage "aux dames anciennes " de sa jeunesse, Colette évoque avec humour ses compatriotes bourguignonnes, sa mère Sido, et elle-même en vieille dame, rêveuse "entravée de la sorte" sur son lit-bateau : "Un divertissement innocent m'attend encore : je n'ai pas choisi mon lieu où dormir à jamais." C'est sans doute le dernier texte de Colette publié de son vivant. Hommage du milieu éditorial, ou clap de fin dirigé par Colette attachée à sa publicité ?Cette plaisante édition fut établie et imprimée par les élèves de l’École Estienne : maquette, composition, impression et brochage. sa forme. La calligraphie délicate, au recto seulement, la couleur bleue de l'encre, le papier bleu, le format cahier d'écolier... sont autant d'éléments caractéristiques des manuscrits de Colette.Elle constitue la 4e publication de la collection “Les Inédits d’Estienne”, qui ne comprend que 19 plaquettes parues de 1951 à 1969. “L’ouvrage se caractérisait par la qualité de l’écrit et par la présentation exceptionnelle qui en était donnée. Celle-ci, réalisée par les élèves, cristallisait annuellement le dernier degré de perfection des techniques appliquées à l’art graphique. Ces ouvrages, tirés à un maximum de 200 exemplaires numérotés, connus sous le nom d’Inédits d’Estienne sont caractérisés à la fois par l’originalité de l’œuvre et l’unicité de l’édition. Ceci explique qu’ils étaient si prisés par les bibliophiles et les littéraires.” (École Estienne).

COLETTE.

La Seconde.

Paris, J. Ferenczi et fils, 1929. In-12, broché, à toutes marges.Édition originale, tirée seulement sur grands papiers, de ce roman relatant les détours amoureux du couple Farou et Fanny, et dont leur amie Jane se mêle... Le roman sera adapté au théâtre dès 1931 par Léopold Marchand mais créé vingt plus tard seulement, en 1951 au théâtre de la Madeleine.Un des 200 exemplaires hors commerce réservés à l'auteur sur papier simili japon, celui-ci bleu.Colette l'offrit à Paul Bourget avec cet envoi autographe signé "à Monsieur Paul Bourget, avec la déférente amitié de Colette".Dès ses débuts en littérature, Colette eut une véritable admiration pour Paul Bourget ; dans "Claudine s’en va" (1903), Colette fait allusion à cet auteur réputé en lui comparant Marcel Prévost, « ce Bourget du pauvre ». Leurs liens restèrent professionnels et cet envoi témoigne de cette estime distante.On joint une lettre autographe signée Colette de Jouvenel, sur papier à en-tête du journal le Matin (2 pp. in-12, vers 1920), à Paul Bourget. Colette convie son confrère, qu'elle appelle toujours "Monsieur", pour un déjeuner au restaurant "parce que mon mari n'a jamais le temps de rentrer à Auteuil, nous habitons au diable — un diable charmant et vert d'ailleurs". Henry de Jouvenel, que Colette avait épousé en décembre 1912, était le rédacteur en chef du Matin. Elle eut elle-même la charge de la rubrique littéraire du Matin de 1919 à 1923, année de son divorce avec Jouvenel.Petite trace d'étiquette et minime déchirure en bas du dos.

COLETTE.

L'Envers du music-hall.

Paris, Au sans Pareil, 1926. In-8, broché, chemise illustrée en couleurs, chemise moderne avec premier plat de plexiglas et étui moderne.Belle édition illustrée de 32 gravures de Jean-Émile Laboureur. Ce recueil, publié pour la première fois en 1913, contient 26 textes, parus dans Le Matin entre 1910 et 1912, sur le quotidien festif et épuisant des artistes du music-hall dont les spectacles étaient réputés plus élégants que les cafés-concerts, témoignant ainsi de la propre expérience de Colette qui monta sur scène à partir de 1906.Tirage à 440 exemplaires. Un des 350 sur vergé de Rives, celui-ci conservé dans sa chemise illustrée lumineuse et en bel état.

COLETTE.

Lettre autographe signée à Gyp au sujet de la pièce Le Friquet. 1904.

Belle lettre précoce, sur papier à en-tête du domaine des Monts-Bouccons, non datée (10 sept. 1904), 3 pp. in-12, avec enveloppe, à l'adresse de comtesse Mirabeau-Martel (1849-1932 - Sibylle Riquetti de Mirabeau épousa le comte Roger de Martel de Janville, en 1867).La jeune Colette écrit à la romancière Gyp, au sujet des dernières répétitions de sa comédie en 4 actes, Le Friquet (adaptation par Willy de son roman publié chez Flammarion en 1901) ; la pièce sera représentée au théâtre du Gymnase dramatique le 30 septembre 1904. Il en sera tiré un court métrage en 1914 puis un film en 1919 par le réalisateur italien Gero Zambuto.Colette doit quitter sa belle maison des Monts-Bouccons, près de Besançon, qu'elle aime tant, achetée par Willy en 1900 grâce aux ventes des Claudine. Willy étant blessé à la jambe, Colette le conduit à Paris, et met en garde Gyp : "Vous entendrez et vous verrez des choses qui ne vous plairont pas, et je serai contente de savoir que vous taillez, coupez et arrangez tout ça dans le 2e acte".On perçoit dans cette lettre l'assurance de Colette et son implication précoce dans l'oeuvre de Willy.

COLETTE.

Lettre autographe signée à Marguerite Moreno.

Belle lettre, 2 pp.in-8, sur papier à en-tête de l'Hotel de la Méditerranée à Nice, avec env. cachetée.L'actrice Marguerite Moreno rencontra Colette en 1895 dans le salon littéraire de Catulle Mendès, dont Moreno fut la maîtresse de 1892 à 1900, avant d'épouser Marcel Schwob. Marguerite Moreno fut la plus chère amie de Colette, jusqu'à sa mort d'une pneumonie en 1948.Colette est à Nice pour quelques jours avec Sidi (son époux Henri de Jouvenel) ; gastronome accomplie, elle évoque le "bon bistrot", "qu'on doit toujours connaître dans chaque ville". Elle voudrait bien avoir aussi "des tuyaux sur la transformation ou plutôt l'absorption du journal anglais Eve par un autre illustré "The lady's pictorial"". Elle demande à son amie de saluer le duc de Dantzig ; Colette évoque là peut-être, le théâtre de la Ruche, passage Dantzig dans le 15e arrondissement à Paris, que fréquente Moreno.

COLETTE et Jacques NAM.

Chats.

Paris, chez l'artiste Jacques Nam, s.d. (1936). In-plano, en feuilles, portefeuille à rabats illustré de l'éditeur (frotté). Édition originale de ce bel album de portraits de chats, le texte de Colette est illustré de 5 eaux-fortes originales en couleurs de Jacques Nam.Tirage à 400 exemplaires dont 20 hors commerce. Celui-ci est un des 25 de luxe (n° XVI) sur Japon impérial.Précieux exemplaire offert par l'artiste à l'auteur : Jacques Nam orna chaque texte de beaux dessins à la gouache, aquarelle et encre de Chine. L’artiste, distinguant cet exemplaire des autres de luxe (habituellement enrichis d'un croquis original sur chaque eau-forte), rendit ainsi à l’écrivaine un hommage marqué !Sur le titre, Nam composa également un grand dessin aquarellé signé, avec ce bel envoi : "à Colette qui a donné à mes "Chats" plus que la vie... une âme. Avec mes sentiments amicaux. Jacques Nam" — et sur chacun des 5 feuillets de texte : une ou plusieurs belles illustrations en couleurs.Joint le prospectus d'annonce de la publication (roussi) et un tirage à part de l'étiquette de titre.-----Paris, Jacques Nam, s.d. (1936). In-plane, in sheets, illustrated flap portfolio of the publisher (rubbed). First edition of this beautiful album of cat portraits, the text by Colette is illustrated with 5 original etchings in colors by Jacques Nam.Limited edition at 400 copies of which 20 are off the market. This is one of the 25 deluxe copies (n° XVI) on Japon impérial.Precious copy offered by the artist to the author : Jacques Nam has enriched this copy for Colette, not with an original sketch on each etching (as usually for these 25 deluxe copies), but with beautiful drawings in gouache, watercolor and India ink : on the title, a large signed watercolor drawing, with this beautiful dedication : "to Colette who gave to my "Chats" more than life... a soul. With my friendly feelings. Jacques Nam", and one or more beautiful illustrations in colors on each of the 5 leaves of text.Attached the publication flyer (foxed) and a limited edition of the title label.

COLETTE.— MAURIAC (François).

La Vie de Jean Racine.

Paris, Librairie Plon,1928. In-12, demi-maroquin rouge, dos à nerfs, tête dorée, non rogné, couv. et dos conservés (Alix).Édition originale de ce fameux ouvrage qui est plus un essai sur Racine qu'une biographie. Très bel exemplaire, offert par Mauriac à sa chère amie Colette, avec cet envoi autographe signé : "à Colette / plus près de cet homme à perruque qu'elle n'imagine... / son admirateur / François Mauriac".Mauriac s'attarde sur les événements religieux et spirituels de la vie du dramaturge, sa conversion, sa foi, ses questionnements, y incluant l'écho de son propre cheminement. Ami fidèle de Colette, Mauriac l'appelait "ma grosse abeille" ; fervent chrétien, il oscillait souvent entre offense et admiration face aux écrits de Colette ; mais il était également bon pasteur, et espérait la convertir. On comprend alors l'importance de cet envoi à Colette, sur cet ouvrage, comme une invitation insistante à réfléchir à sa foi.

COLLIOT (Emile).

Hommage à S. M. Napoléon III d'un moyen d'obtenir le pain et le loyer à bon marché.

Paris, Jules Laisné, décembre 1856. In-8 de 16 pp. (la dernière blanche), cousu, sous chemise de percaline chagrinée rouge, ornée du chiffre de Napoléon III sur le premier plat et de ses armes au second plat, petites abeilles dans les angles (Despierres).Édition originale de cette rare brochure en faveur d'une alimentation publique charitable ; l'auteur s'indigne contre "l'entière liberté pour la circulation et le commerce des grains", dûe à la loi du 9 prairial an V. Cette pièce politique sérieuse est exceptionnelle parmi les nombreuses autres oeuvres d'Émile Colliot (1824-1881), connu pour ses vaudevilles et comédies.Intéressant exemplaire de présent, relié aux chiffre et aux armes de l'Empereur, par son relieur attitré V.-A. Despierres, ancien doreur de Simier.

CONSTANT (Benjamin).

Adolphe, anecdote trouvée dans les papiers d’un inconnu.

Londres, H. Colburn ; Paris, Treuttel et Wurtz, 1816 1816 In-12 (162 x 98 cm), de vii pp. dont le titre, (1) p. bl., 228 pp., veau vert, décor à froid de compartiments ornés de palmes diverses et anses au centre, dos lisse orné or sur pièces brunes et à froid sur veau vert, coupes filetées, roulettes intérieures, tranches marbrées du même motif que les gardes (reliure anglaise de l’époque). C.P. Courtney, A Bibliography of editions of the writings of Benjamin Constant to 1833, London, 1981, 18b.Édition originale française, parue vers le 15 juin 1816.Elle fut imprimée à Paris par Crapelet d’après les épreuves de l’édition originale de Londres, publiée quelques jours avant seulement, vers le 7 juin.Exemplaire du deuxième état, avec l’adresse de Londres avant celle de Paris.Ce deuxième état de l’édition parisienne fut imprimé sans l’avertissement au contrefacteur au verso du titre et sans son nom d’imprimeur en bas de page 228 ; ces deux mentions étant présentes dans l’édition de Londres et dans le premier état de l’édition de Paris.Clouzot précise que « Toutes trois sont rares et très recherchées ; celle de Londres étant quasiment introuvable. »Adolphe est un roman à part dans l'oeuvre de Constant, qui analyse la responsabilité psychologique en matière amoureuse et questionne le lecteur sur le rôle d’Adolphe dans la déliquescence de son couple avec Ellénore. En français dans le texte, 225 : « Avec Adolphe, Benjamin Constant a donné un des romans les plus beaux de la littérature française, un des plus mystérieux, des plus provocateurs qu’on ait écrits. »Bel exemplaire conservé dans une charmante reliure de facture anglaise, ornée à froid aux petits fers — cette condition est rare, Clouzot notant que cet ouvrage est “presque toujours très sobrement relié à l’époque”.------In-12 (162 x 98 cm), green calf, cold decoration of compartments decorated with various palms and handles in the center, smooth spine decorated with gold on brown and cold pieces on green calf, filleted edges, inner scrolls, marbled edges of the same pattern as the endpapers (English contemporary binding).First French edition, published around June 15, 1816. It was printed in Paris by Crapelet from the proofs of the original London edition, published only a few days before, around June 7. Copy of the second state, with the London address before the Paris one. This second state of the Paris edition was printed without the warning to the counterfeiter on the back of the title and without the printer's name at the bottom of page 228 ; these two mentions are present in the London edition and in the first state of the Paris edition. These three editions are rare. Adolphe is a novel apart from Constant's work, which analyzes the psychological responsibility in love and questions the reader on Adolphe's role in the decay of his couple with Ellénore. En français dans le texte, 225 : With Adolphe, Benjamin Constant has given us one of the most beautiful novels in French literature, one of the most mysterious and provocative that has ever been written. A fine copy preserved in a charming English binding - this condition is rare : that this work is almost always very simply bound.

COPPÉE (François).

Severo Torelli. Drame en cinq actes en vers.

1884 Paris, Alphonse Lemerre, 1884. In-4, maroquin bleu, double encadrement de trois et sept filets dorés, dos à nerfs orné de même, encadrement intérieur de filets dorés perlé et droits, palmes aux angles, non rogné, tête dorée, couv. conservées (Vermorel).Édition originale, illustrée d'un portrait de l'auteur gravé par Martinez d'après Boilvin. Ce drame politique, qui se déroule à Pise en 1494, fut créé par Lambert fils, au théâtre de l'Odéon, le 21 novembre 1883.Tirage à 530 exemplaires. Celui-ci, un des 15 de tête sur Whatman, numérotés et paraphés par l'éditeur, a conservé ses grandes marges et fut superbement relié par Vermorel.Dos très légèrement foncé, infime accroc au second plat. Page 55, petite déchirure angulaire restaurée.------In-4, blue morocco, double frame of three and seven gilt fillets, spine decorated in the same way, interior frame of pearled and straight gilt fillets, palms on the corners, untrimmed, gilt head, covers preserved (Vermorel).First edition, illustrated with a portrait of the author engraved by Martinez after Boilvin. This political drama, which is set in Pisa in 1494, was first performed by Lambert fils, at the Odéon Theatre, on 21 November 1883.530 copies printed. This one, one of the 15 first copies on Whatman, numbered and initialled by the publisher, has preserved its wide margins and was superbly bound by Vermorel.Spine very slightly darkened, tiny tear on the second plate. Page 55, small angular tear restored.

COQUIOT (Gustave).

Les Pantins de Paris.

Paris, Auguste Blaizot, 1920. 2 vol. in-folio, bradel demi-maroquin brun avec bande étroite, non rognés, le vol. de texte avec couv. et dos et tête dorée (Honnelaître).Édition originale de ce tableau satirique des parisiens de la Belle-Époque. Commencée en 1914, l'impression ne fut achevée qu'après la guerre, "par l'imprimerie Frazier-Soye pour le texte, et par Maurice Potin, peintre-graveur, pour la taille-douce".Les 134 compostions en noir et en couleurs de J.-L. Forain illustrent ces portraits de financiers, hommes politiques, académiciens, marchands d'art, bourgeois, notaires, femmes de petite vertue...Tirage à 250 exemplaires. Un des 50 de tête sur japon, avec une suite sur chine reliée à part.Très bel exemplaire.

CORNEILLE (Pierre).

Le Théâtre.

Imprimé à Rouen, et se vend à Paris, Augustin Courbé et Guillaume de Luyne, 1660. 3 vol. in-8, I : xc pp., (2) ff., 704 pp., 8 figures ; II : cxiv pp., (2) ff., 720 pp., 8 figures ; III : lxxxiii pp., (1) f., 632 pp., 7 figures ; maroquin brun, triple filet doré en encadrement,ndos à nerfs orné, dentelle int., tranches dorées (H. Alix). Première édition collective in-8, en partie originale. Corneille la considérant comme la première "grande édition" de ses oeuvres, il revit et corrigea les 23 pièces, ajoutant un discours théorique (sur le poème dramatique, sur la tragédie, sur les trois unités d'action, de jour et de lieu) et un examen pour chaque pièce, en début de chaque volume.Elle est illustrée de 3 frontispices et 23 jolies planches gravées sur cuivre d'après François Chauveau.Bel exemplaire, élégamment relié par Alix.Ex-libris manuscrit ancien sur la première page de titre (passé), François Pallut.Infime tache marginale à quelques feuillets du tome II. Petite restauration angulaire à quelques feuillets du tome III.

COSTUMES.

[MUSÉE COSMOPOLITE].

Paris, XIXe siècle]. In-folio, bradel percaline brune postérieure, insolée.Colas 2161.Réunion de 20 planches en couleurs, tirées du Musée cosmopolite : 5 Algérie, 3 France, 3 Allemagne, 5 Italie, 3 Suisse et Tyrol, 1 Turquie-Égypte.Un titre "Le Keepsake de costumes. Paris, 1853 ", ajouté, passé ; qq rousseurs et tache, une déchirure marginale.

[COUSIN (Charles)].

Voyage dans un grenier. Bouquins, faïences, autographes & bibelots.

1878 Paris, Damascène Morgand & Charles Fatout, 1878. In-folio, maroquin vert, triple filet doré en encadrement sur les plats, dos à nerfs orné, roulettes dorées en encadrement intérieur, doublures et gardes de soie broché, doubles gardes de papier marbré, tranches dorées sur marbrures (Marius Michel).Édition originale, illustrée de fac-similés d'autographes, 10 chromolithographies, 3 photogravures et 8 eaux-fortes d'Alfred Briend.Tirage à 620 exemplaires. Un des 10 de tête sur papier fort du Japon avec les eaux-fortes en trois états et, in fine, les 18 tirages successifs d'un chromo.Charles Cousin (1822-1894) se met en scène à travers son personnage du "Toqué", accompagné de son collaborateur "Babylas", travaillant ensemble aux collections de livres, autographes et objets d'art installées dans ce "grenier" de la rue de Dunkerque à Paris.Fondateur de la Société des amis du livre, Charles Cousin sera également grand-maître du Grand Orient de France (1883-1885).Exemplaire provenant des prestigieuses bibliothèques de Léon Rattier (1824-1902 ; ex-libris) et Maurice Escoffier (1879-1959 ; ex-libris "M.E. / Cum consommaverit homo, tunc incipiet").Dos passé, plats tachés, insolés, frottés.

COUSIN (Jean).

Livre de perspective.

1560 Paris, Jehan Le Royer, 1560. In-folio, demi-parchemin du début du XIXe siècle, pièce de titre rouge.Édition originale fort rare de ce beau traité sur la perspective composé comme un "directoire aux peintres", par un des artistes majeurs de la Renaissance française. Jean Cousin l'Ancien (vers 1503 - après 1560) était un inventeur total : vitraux, tentures, broderies, sculptures, orfèvrerie, peinture... et ce Livre de perspective est un ouvrage essentiel dans son oeuvre : il en composa le texte, savant, et les superbes planches.Divisé en trois parties, il décrit la perspective des figures planes, puis des figures en trois dimensions, et enfin, il analyse des exemples de bâtiments, d’escaliers, de colonnes et les « cinq corps réguliers de géométrie ».Cette élégante impression est ornée de la belle marque au « vrai potier » de Le Royer sur le titre, d'un grand frontispice sur bois à pleine page consacré aux cinq ordres réguliers de géométrie, et de 58 gravures sur bois de diagrammes, dont 16 à pleine page et 5 à double page, par l'éditeur-imprimeur Jean Le Royer et son beau-frère Aubin Olivier (également directeur de La Monnaie), d’après Jean Cousin lui-même."Dans le magnifique frontispice ..., tous les attributs de la géométrie sont emmêlés à des personnages nus, représentés dans des positions qui permettaient à Jean Cousin de déployer toute sa science des raccourcis, science si difficile dans laquelle il excellait". (Firmin Didot, Étude sur Jean Cousin, 1872, p. 114).L'exemplaire est bien complet du béquet contrecollé au verso du f. C3. Les feuillets A2, D2 et G3, plus grands, ont été coupés un peu court sur le bord extérieur de la gravure.Cet exemplaire appartint au peintre baroque Giulio Cesare Angeli (1570-1630), avec son ex-libris manuscrit au titre. Élève d'Annibale Carracci, il fut actif à Pérouse et Bologne. Une importante collection de ses œuvres est conservée à l'Oratorio di Sant Agostino à Pérouse.Petites taches et mouillures à qq ff., dont le titre et le frontispice ; ff. M3 et M4 reliés tête en bas ; déchirure sans perte au f. O3.------In-folio, early 19th century half parchment, red title label.Rare first edition of this beautiful treatise on perspective by one of the major artists of the French Renaissance. Divided into three parts, it describes the perspective of plane figures, then three-dimensional figures, and finally, it analyses examples of buildings, stairs, columns and the "five regular bodies of geometry".This elegant edition is decorated with Le Royer's fine mark on the title "au vrai potier", a large full-page woodcut devoted to the five regular orders of geometry, and 58 woodcuts of diagrams, 16 full-page and 5 double-page, by Aubin Olivier and Jean Le Royer after Jean Cousin.The copy is complete with the becket on the back of f. C3. This copy belonged to the baroque painter Giulio Cesare Angeli (1570-1630), with his handwritten bookplate on the title. A student of Annibale Carracci, he was active in Perugia and Bologna. An important collection of his works is preserved in the Oratorio di Sant Agostino in Perugia.Small stains and wetness on a few pages, including the title and frontispiece; pages M3 and M4 bound head down; tear without loss on page O3.

CREUZEVAULT (Colette).

Henri Creuzevault 1905-1971.

Paris, Les Editions de Montfort, 1987. 6 vol. in-folio, brochés, couverture à rabats illustrée, étui moderne, papier marbré gris. Édition originale du catalogue raisonné de l'oeuvre du relieur Henri Creuzevault, abondamment illustrée de reproductions de reliures et maquettes, en noir et en couleurs.Tirage limité à 950 exemplaires, celui-ci un des 750 numérotés sur papier blanc couché mat.Bon exemplaire.

CRITIQUE LITTÉRAIRE. — [LUCE DE LANCIVAL (Jean-Charles-Julien)].

Folliculus, poème en quatre chants.

1812 Paris, J.-J. Laurent, Delaunay, Petit, 1812. In-8, faux-titre, titre, 51 pp., veau blond, triple filet doré, fleurette aux angles, dos lisse orné, pièce de titre noire, roulette sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Reliure de l'époque). Édition originale posthume de ce poème caustique, dirigé avec virulence contre le fameux critique Geoffroy, devenu ici le méprisable et insignifiant "Folliculus"... Les articles de ce dernier, dans le Journal des débats, passaient pour vindicatifs, injustes et même ignobles de méchanceté ! Il avait attaqué les pièces de Luce de Lancival (célèbre pour ses frasques amoureux et sa jambe de bois) et dénoncé ses flatteries envers Napoléon. Le poète lui répond donc ainsi : « Muse, sifflons un sot qui siffle tout le monde (...) et replonge le monstre en son bourbier natal ». Les qualificatifs sont sarcastiques, parfois injurieux, ("pédant sans titre, despote insolent...") et le fond ponctué de mystérieux noms réduits à des initiales qui cachent d'autres personnalités littéraires : Malte-Brun, Jondot, Dussault, Féletz, Saint-Victor, Fiévée, Hoffman et Delalau. Un intéressant témoignage d'une querelle littéraireBel exemplaire, bien relié, de cet ouvrage composé en 1809 et publié seulement 3 ans après.Légers frottements, petit accroc à la coiffe supérieure.

CUISIN].

Paris-Bohême 1820. La Vie de garçon dans les hôtels-garnis de la capitale, ou L'Amour à la minute, par un parasite logé à Pouf au grenier.

1880 Bruxelles, Henry Kistemaeckers, s.d. (vers 1880). 4 vol. in-12, brochés, chemises de cartonnage rouge, dos noir avec titre imprimé sur une étiquette, et étui modernes.Pia, 1505-1507.Nouvelle édition de ce célèbre recueil de 24 revues galantes, complet en 4 séries et paru la première fois "à Paris, chez les principaux libraires du Palais Royal, 1820".Orné de 4 frontispices libres par Fraipont, il réunit les récits facétieux d'un garçon voyeur parcourant les hôtels faméliques de la capitale et croisant de petites bastringueuses, maris soupçonneux, hôtes libertins... dont les pratiques débridées sont accueillies discrètement "Hôtel-garni du désir, rue des Sens échauffés", "Gargotte des auteurs-mêtis de 8 e ordre, rue des Légumes-secs", "Grand Dortoir des Ultra, cul-de-sac des Rêveries renouvelées des Grecs, près le carrefour des Ténèbres", "Petit Casino de la Langue Fourrée", "Grand Bazar de Vénus" ...Plaisant exemplaire.

DAGUERRE. — CHAMPFLEURY.

Les bons contes font les bons amis.

Paris, Truchy, s.d. (1863). In-8, broché, couv. illustrée détachée avec petits manques. Édition originale de ce recueil de contes ornés de ravissantes illustrations de Edmond Morin. Règlements de comptes entre Polichinelle et la mort, Guillaume et Martin les cousins polissons, les voyages du peintre Bidois... "La Légende du Daguerréotype” est un contre particulièrement truculent !

DALIBRAY.

Les Œuvres poétiques du sieur Dalibray, divisées en vers bachiques, satyriques, héroïques, amoureux, moraux et chrétiens.

Paris, Antoine de Sommaville, 1653. In-12, 6 ff. [(1) f. bl., (1) f. de titre, (4) ff. paginés 3 à 7], 126 pp., (1) f. carton du f.A ; (3) ff., 114 pp. ; 104 pp. ; 160 pp. ; 104 pp. ; 95 pp., (1) p. privilège ; maroquin rouge, triple filet doté en encadrement, dos à nerfs orné, dentelle int., tranches dorées (Trautz-Bauzonnet). Première édition collective en partie originale, rare, du second et dernier recueil de Charles de Vion d'Alibray (vers 1590-1652).Chantre de la "poésie de cabaret", gourmand réputé, il composa des poèmes bachiques ("sur deux flacons de vin d'Espagne", "sur une bouteille de Coindrieux"...), épicuriens ("Métamorphose de Gomor en marmite"), amoureux et érotiques (il publia d'ailleurs "L'Amour divisé, discours académique où il est prouvé qu'on peut aimer plusieurs personnes en mesme temps", en 1653).Le feuillet Niv est vierge ; on y trouve parfois la gravure de Gomor en marmite (reprise de l'édition de ce poème vers 1643).

DALI (Salvador).

L'Amour et la mémoire.

1931 Paris, Éditions surréalistes, 1931. In-8, broché, non coupé.Édition originale peu courante, illustrée d'un photomontage en frontispice par Luis Buñuel, représentant Dali et Gala. C'est en 1929 que Dali rencontra Gala, alors mariée à Paul Éluard et maîtresse de Max Ernst ; il l'épousera en 1932, et rest. Cette même année 1931, Dali réalisa une de ses oeuvres les plus fameuses, au titre proche de cet ouvrage, La Persistance de la mémoire (communément dites les montres molles). La mémoire et l'érotisme sont des thèmes récurrents chez Dali, très influencé par la psychanalyse.Tirage à 310 exemplaires. Un des 300 sur vélin blanc, après 10 sur japon nacré blanc.Très bon exemplaire.-------In-8, paperback, uncut.Rare first edition, illustrated with a photomontage in frontispiece by Luis Buñuel, representing Dali and Gala. It is in 1929 that Dali meets Gala, then married to Paul Éluard and mistress of Max Ernst ; he will marry her in 1932. That same year 1931, Dali made one of his most famous works, with a title similar to this work, The Persistence of Memory (commonly called "the soft watches"). Memory and eroticism are recurring themes for Dali, very influenced by psychoanalysis.Limited edition of 310 copies. One of the 300 on white vellum, after 10 on white pearly japan.A very good copy.

DE KOCK (Paul de).

La femme, le mari et l’amant.

Paris, Édition d'art Piazza, 1929. In-8, broché, étui.80 lithographies originales en couleurs de Ferdinand Fargeot.Un des 200 sur japon impérial, après les 30 de tête, avec une suite en noir à part.

DENECOURT. —

L'Indicateur historique et descriptif de Fontainebleau, son palais, sa forêt et ses environs. 11e édition des Guides-Denecourt.

Fontainebleau, Lacodre, Paris, Hachette, s.d.. In-8, 168 pp, bradel cartonnage papier marbré, couverture conservée sans le dos (Lobstein-Laurenchet).Avec un plan dépliant 1845. Relié à la suite, “ajouté à cette brochure, comme simple cadeau destiné à allumer le cigare” (Nota) : Itinéraire de Fontainebleau aux gorges de Franchard, par les chemins les plus pittoresques. Aller-retour 15 km. 32 pages.Cachet colportage sur le titre.

DENECOURT (Claude-François).

Délices de Fontainebleau.

[Recueil de 7 promenades]. In-8, demi-veau violine, dos lisse orné or et à froid (passé) (Rel. moderne).- Itinéraire d'une charmante promenade au débarcadère du chemin de fer, par les points de vue du Calvaire et de la Reine des bois. Fontainebleau, chez l'auteur et chez les libraires, s. d. 24 pp. - Promenades de la gorge-aux-loups et vers Thomery et Moret. 24 pp.- La forêt de Fontainebleau ou comme généralement on la visite, mais comme tout amateur de belles choses doit-on voir les sites charmants. Nouvelle édition comprenant l'itinéraire de 20 promenades. Une carte dépliante. (5) ff. ; Promenade au rocher d'Avon et aux Chênes des fées, 16 pp. ; Itinéraire de Fontainebleau aux gorges de Franchard, 32 pp. ; Promenades pittoresques les plus intéressantes à effectuer en voiture, pp. 3 à 20 ; Promenade de la vallée de la sole et au rocher des cristaux, 47 pp. ; Promenade au fort de l'empereur suivi de la promenade au rocher Bouligny, 31 pp.

DENECOURT (Claude-François).

Itinéraire descriptif du palais de Fontainebleau.

[Sans page de titre]. In-8, 89 pages, (3) ff. (souvenirs, adresses, table), demi-basane rouge, dos lisse, chiffre D. L. en pied (Rel. de la fin du XIXe s).Avec un plan dépliant, daté 1845 (déchirure sans manque).Relié à la suite : Les délices de la forêt de Fontainebleau point 3e édition. Fontainebleau, chez l'auteur, s.d. 126 pp., (1) f. table. Avec un grand plan dépliant, par Hardy daté 1844. Enrichi de 5 jolies gravures dont 2 aquarellées. Mouillures. Rousseurs.

DENIS (L.).

Le Conducteur français. [De Paris à Rouen].

1776 Paris, Ribou, 1776. 2 parties en un vol. in-8, viii pp., 33 pp., et (6) pp., la dernière blanche ; 46 pp., reliure cartonnée verte, dos lisse, pièce de titre en papier. Le volume décrit la route générale de la diligence de Paris à Rouen par Pontoise et Magny ; puis par St Germain, Mantes et Vernon. Il donne les itinéraires, les horaires et les prix des nouvelles messageries, diligences & autres voitures publiques, et livre une description pittoresque des paysages traversés.Il contient 2 cartes gravées dépliantes entoilées, avec les routes en couleurs. On joint, volante, la carte de la route de Rouen à Dieppe, par L. Denis.Ex-libris Pierre Lambert.

DESHOULIÈRES (Antoinette).

Poésies.

Paris, Jean Villette, 1694-1695. 2 vol. in-8, maroquin vert, encadrement à la Du Seuil, dos à nerfs orné, dentelle int., tranches dorées (Rel. de la fin du XIXe s.).Réunion de la réimpression de la première édition collective du tome I (publiée en 1688), illustrée d'un beau portrait gravé en frontispice, et de l'édition originale posthume du tome II, contenant des pièces nouvelles égarées, inachevées et des psaumes. Antoinette de Lafon de Boisguérin des Houlières (1638-1694), surnommée la « Dixième Muse », élue à l'Académie des Ricovrati en 1684 et à l'Académie d'Arles en 1689, était liée aux frères Corneille, à Fléchier, Pellisson... C'est sa fille Antoinette-Thèrese Des Houlières qui composa le second volume, en y intégra plusieurs de ses propres poèmes et airs mettant en scène des animaux personnifiés, chats, chiens, cochon...

DIDEROT.

Le Neveu de Rameau, dialogue. Ouvrage posthume et inédit.

1821 Paris, Delaunay, 1821. In-8, cat. éditeur 2 ff., faux-titre, frontispice gravé, titre, 262 pp. demi-maroquin havane à long grain à coins, dos à nerfs orné or et à froid, tête dorée, couv. muette orange et dos avec étiquette imprimée conservés doublés (Huser).Première édition française séparée, rare. C'est la traduction de Saur et Saint-Geniès de la version allemande que Goethe avait fait donnée en 1805. Elle parait la même année que la véritable édition originale du roman publiée dans le tome XXI des Œuvres inédites de Diderot, chez Brière. Plaisant exemplaire relié sur brochure, complet de son frontispice, des 2 feuillets d'annonce de l'éditeur, et de ses couvertures d'origine.-----In-8, publisher's cat. 2 ff., half-title, engraved frontispiece, title, 262 pp. half havana long-grained morocco with corners, spine gilt, orange mute cover and spine with printed label preserved doubled (Huser).First separate French edition, rare. This is the translation by Saur and Saint-Geniès of the German version that Goethe had given in 1805. It appeared the same year as the true original edition of the novel published in volume XXI of Diderot's Œuvres inédites, by Brière. Nice copy bound in brochure, complete with its frontispiece, the 2 publisher's announcement sheets, and its original covers.

DIDOT (Ambroise Firmin).

Essai typographique et bibliographique sur l'histoire de la gravure sur bois. Pour faire suite aux costumes anciens et modernes de Cesar Vecellio.

1863 Paris, Didot, 1863. In-8, demi-maroquin rouge à coins, doubles filets dorés, dos à nerfs orné, couv. jaune conservée sans le dos, tête dorée (Petit succ. de Simier).Édition originale. Un f. de notes truffé. Légers frottements aux coins et charnières, mors fendillés.

DORAT.

Œuvres choisies.

Paris, Janet et Cotelle, 1827. In-8, xxxii-43-448 pp., demi-maroquin moutarde, dos à nerfs orné, pièce de titre rouge (Belz-Niédrée).Avec une Notice sur Dorat et des Réflexions sur la déclamation théâtrale. Frontispice gravé par Gelée.Dos foncé, taché ; rousseurs.

DROUET (Juliette).

Lettre autographe signée "Juliette" à Victor Hugo, 4 pp. in-8, datée "21 août mercredi matin 11h".

Superbe lettre d'attente et d'amour. « Tu n’auras pas pu venir mon pauvre doux adoré, voilà ce que je craignais, car outre le chagrin de ne pas te voir, j'ai la crainte que tu n'aies pas songé à te gargariser. Maintenant, il n'est plus probable que tu puisses venir puisque la cérémonie est indiquée pour onze heures (… ). Pensant que je te verrai dans la matinée, j'avais résolu de ne pas aller chez madame de Montferrier aujourd'hui mais comme tu n'as pas prévenu de cette nouvelle résolution ce serait tout à fait inutilement que je t'attendrai chez moi. Aussi ne le ferai-je pas. J'ai cherché un peu de diversion à toutes les idées tristes et poignantes qui m'occupent dans ce moment-ci. Peut-être que le grand air chassera un peu mon mal de tête. Mais ce qui serait plus puissant que tout cela ce serait une bonne éet tendre pensée de toi. (...) En attendant, prends soin de toi mon petit homme, prends garde au refroidissement. Ne te laisse pas trop entourer ni trop admirer pour ménager tes forces. Tâche de venir me voir ce soir, je serai rentrée de bonheur. Pense un peu à moi et aime-moi aussi un peu. De mon côté je pense, j'agis et je vis en toi et par toi et pour toi. Juliette »

DU BREUL (Jacques).

Les Antiquitez et choses plus remarquables de Paris, recueillies par M. Pierre Bonfons,... augmentées par Frère Jacques Du Breul.

1608 Paris, Nicolas Bonfons, 1608. In-8, (12) ff., 447 ff., (1) f. (liste des évêques de Paris) ; veau blond, triple filet doré, dos à nerfs orné, pièces rouge et vert, tranches dorées, roulette intérieure dorée (Rel. du XIXe s).Dernière édition revue et augmentée par le père Du Breul, de l'ouvrage de Pierre Bonfons et de son père Nicolas Bonfons (ce dernier gendre de Corrozet) paru en 1605 et intitulé "Les Fastes des Antiquités"; cet ouvrage étant lui-même adapté de "La Fleur des antiquitez" de Gilles Corrozet (paru en 1532), qui connut plusieurs éditions avec remaniements.Du Breul s'appuie sur de nouveaux documents pour affiner cette description de Paris, et dans son avertissement, il explique qu'il donne les notices et titres de fondation de 25 collèges sur les 27 laissés de côté par Pierre Bonfons, et mentionne de nouvelles églises telles Saint Jacques du haut Pas, Saint Yves, Saint Leu, Saint Nicolas du Chardonnet, et l'hopital Saint Lazare...Elle est illustrée de 54 gravures sur bois de Jean Rabel, reprises de l'édition 1588, et une taille-douce datée de 1606 a été ajoutée au f. 284 (vision de saint Jean de Matha).Rel. frottée et petites taches.

DU GAY-TROUIN.

Mémoires.

S.l., s.n., 1740. In-4, (2) ff., xl pp., 284 pp., portrait, 5 pl. h.-t., un plan ; veau raciné, dos à nerfs orné (Rel. de l'époque).Édition définitive, posthume, la seule autorisée par l'auteur.Elle est illustrée d'un portrait en frontispice gravé par Larmessin, du plan dépliant de la baie et de la ville de Rio de Janeiro, dessiné et gravé par Coquart, et de 5 planches gravées en taille-douce par Lebas, dont 4 dépliantes.Ces mémoires du célèbre corsaire et amiral René Duguay-Trouin (1673-1736), composées vers 1720, sont un passionnant témoignage sur la technique et les enjeux de la guerre navale à la charnière des XVIIe et XVIIIe siècles.Selon la volonté de Dugay-Trouin, cette édition fut établie après sa mort, par son neveu Pierre Jazier de La Garde et son ami Pierre-François Godard de Beauchamp, en opposition à une édition pirate publiée en 1730 à Amsterdam, in-12. Elle contient la liste des vaisseaux commandés par Du Guay-Trouin avec les membres de l'équipage.En pied, super-libris : A. M. J. de-Courte, année 1800 — sans doute en lien avec le mémoire relié in fine, pour la citoyenne Courte, contre Jean Delahaie, daté Laval, 27 germinal an VIII (3 exemplaires, 7 pp.).In fine, ont été ajoutées 47 pages manuscrites de musique notée, "à M. de Courte fils".Deux mors fendus ; restauration au faux-titre, quelques taches et rousseurs.

DUHAMEL DU MONCEAU.

Traité des arbres et des arbustes qui se cultivent en France en pleine terre.

1755 Paris, Guérin et Delatour, 1755. 2 vol. in-4, veau fauve marbré, dos à nerfs orné, tr. rouges (Reliure de l'époque).Nissen BBI, 547. Pritzel, 2469.Édition originale rare de cet important traité décrivant 191 genres et plus de 1000 espèces d'arbres et arbustes, présentés en ordre alphabétique et selon la nomenclature de Tournefort. Elle est illustrée de nombreuses gravures sur cuivre, dont de délicats bandeaux détaillant la fleur et le fruit, en tête de chaque article, 4 planches sur cuivre, et 250 bois tirés d'après ceux de la "belle édition du Matthiole de Valgrise" imprimée à Venise en 1583.Ex-libris armorié.Restaurations discrètes à la reliure, quelques éraflures. Des rousseurs.---------2 vols. in-4, marbled fawn calf, spine decorated, red edges (Contemporary binding).Nissen BBI, 547. Pritzel, 2469.Rare first edition of this important treatise describing 191 genera and more than 1000 species of trees and shrubs, presented in alphabetical order and according to Tournefort's nomenclature. It is illustrated with numerous copper engravings, including delicate bands detailing the flower and fruit at the head of each article, 4 copper plates, and 250 woodcuts based on those of the "beautiful edition of Matthiole de Valgrise" printed in Venice in 1583.Armorial bookplate.Discrete restorations to the binding, some scratches. Some foxings.

DUHAMEL (Georges).

Lapointe et Ropiteau. Comédie.

Genève, Éditions du Sablier, (5 août) 1919. In-12, broché, couv. rempliée.Édition originale de cette comédie théâtrale, illustrée de 9 bois originaux dessinés et gravés par Frans Masereel, dont 5 hors texte.Tirage à 806 exemplaires. Un des 750 sur vergé volumineux anglais.Les Éditions du Sablier ont été créées en 1919 à Genève par l'écrivain français René Arcos (1880-1959) et le graveur belge Frans Masereel (1889-1972). Souvent illustrés de bois de Masereel, ces ouvrages ont pour auteurs d'anciens membres de l'Abbaye de Créteil (communauté de jeunes auteurs et artistes autour de Georges Duhamel et Charles Vildrac qui de 1906 à 1908 publièrent leurs propres oeuvres) et des écrivains défenseurs de la paix comme Romain Rolland. C'est d'ailleurs sous la direction de Romain Rolland qu'à partir de 1923, ces auteurs se consacreront à la fondation de la revue Europe.Minime tache sur le premier plat et second plat légèrement insolé.

DULAURE (Jacques-Antoine).

Histoire physique, civile et morale de Paris. Sixième édition. 1837-1838. 8 vol. — Atlas. — Histoire physique, civile et morale des environs de Paris. deuxième édition. 1838. 6 vol. —

1837 Paris, Furne et Cie, 1837-1838. 14 vol. in-8 et un atlas in-8 oblong, demi-veau vert et fauve, dos lisse orné or et à froid (Rel. de l'époque).Rare réunion des deux séries du plus fameux ouvrage de Jacques-Antoine Dulaure (1755-1835). Originaire de Clermont-Ferrand, cet historien et député fut un fervent opposant à l'Ancien Régime ; ses critiques à l'égard des abus de la noblesse et du clergé percent dans ses travaux, souvent attaqués en retour.C'est l'édition la plus complète de cette fameuse "Histoire de Paris" de Dulaure : elle est augmentée de notes nouvelles et d'un appendice sur les nouveaux monuments, par l'avocat J. Belin ; l'important index (tome VIII) est une source intéressante.Elle est surtout nouvellement illustrée de 58 vues des monuments de Paris, pièces archéologiques, scènes animées ... gravées sur acier par Rouargue et Tardieu. L'atlas, peu courant, contient 5 plans historiques de Paris, aux contours coloriés, depuis la domination romaine jusqu'à son "état actuel" ; il liste les rues de Paris (34 pages !), informe sur les administrations et sur "les voitures exploitées dans Paris".On y joint les "Environs de Paris" ; cette deuxième édition est illustrée de 30 planches et contient tome VI un très important dictionnaire topographique.Rarement réunis en reliure uniforme, ces deux ouvrages constituent un bel exemplaire, complet de l'atlas.Quelques rousseurs, dos passés.

DULAURE (Jacques-Antoine).

Nouvelle description des curiosités de Paris. — Nouvelle description des environs de Paris.

1785 Paris, Lejay, 1785-1786. 2 parties en 4 vol. in-16, veau marbré, triple filet doré en encadrement, dos lisse orné, pièces de titre rouge et de tomaison verte, tranches marbrées (Rel. de l'époque).Édition originale peu courante, et complète en deux parties.Cette description de Paris et ses environs est un nouveau guide de voyage pour les étrangers, organisé par ordre alphabétique des thèmes : cherchez vous un Café ? Voulez-vous visiter un Hôtel ? Quelles sont les Prisons ? Combien sont les Huissiers-Priseurs ? Les environs de Paris suit l'ordre alphabétique des villes présentées.Originaire de Clermont-Ferrand, Jacques-Antoine Dulaure (1755-1835), historien et futur député, opposant à l'Ancien Régime, publia plusieurs écrits sur Paris, dans lesquels percent ses attaques contre la monarchie et critiques diverses. "J'ai eu la hardiesse de ne pas tout admirer, & en cela, je me suis écarté de la marche ordinaire des faiseurs de Descriptions de cette Capitale, dont les opinions sont tellement unanimes qu'on croirait qu'ils se sont copiés successivement". (Introduction).Frottements légers, accrocs à deux coiffes et quelques trous de vers aux charnières.

DU MONT ROYAL (Antoine).

Les Glorieuses antiquitez de Paris.

1879 Paris, A. Quantin, 1879. In-8, demi-maroquin brun, dos à nerfs orné de filets dorés, tête dorée (Dupré).Cette intéressante réédition de l'ouvrage paru en 1678 à Rouen, chez Jean Oursel, fut établie par l'abbé Valentin Dufour, avec une importante table in fine.Tirage à 330 exemplaires seulement, un des 300 sur hollande, après 30 chine.Bel exemplaire.Dos légèrement passé.

EFFEL (Jean).

215 dessins de presse légendés originaux, la plupart à l'encre de Chine, certains au crayon, avec cachet au nom de l'artiste au recto ou au verso.

Feuillets de papier vélin fort, perforés à gauche, 235 x 300 mm.Intéressant témoignage du travail de préparation effectué par Jean Effel ; les traces de croquis et les essais de légendes sont encore visible au crayon ; certains dessins ou légendes sont corrigés avec un papier collé ; les versos portent des annotations au crayon : mots clefs, variantes de titres... Expansion 4, Épargne 4, Épiphanie 2, Érotisme 3, Espagne 1, Espion 2, Économie 8, Éducation sexuelle 1, Égypte 1, États-Unis 3, Grande-Bretagne 1, Électricité 6, Élections 16, Élections municipales 7, Électronique 2, Été 2, Étudiants 2, Europe 3, Europe monétaire 3, Europe verte 2, Europe agricole 2, Franc 2, Examens 1, Famille 7, Femmes 4, Finances 2, Force de dissuasion 4, Giscard 8, Grande Bretagne 16, Frey 1, Gaullisme 2, Grèves 2, Heath 2, Homo patience 1, Impôts 8, Inconditionnel 1, Intéressement 1, Indochine 4, Industrialisation 1, Inflation 2, Iran 3, Israël 1, Japon 1, Jeux sans frontière 2, JJSS 41, Radicaux 4, Jour de l'An 3, Justice 3, Lune 4.

ELUARD (Paul).

Le Lit la table.

1944 Genève, Éditions des trois collines, 1944. In-8, broché.Édition originale de ce recueil de 120 poèmes évoquant l'amour, la politique, l'engagement, la mort, et publié en pleine guerre.Un des 40 exemplaires de tête sur hollande van Gelder (celui-ci un 25 numérotés de I à XXV, suivis des 15 nominatifs H. C. justifiés de A à O).La maison d'édition des Trois collines, fondée en 1935 à Lausanne puis transférée à Genève en 1943, soutint la résistance littéraire sous l'Occupation. Elle collabora à plusieurs reprises avec Éluard, publiant déjà en 1944 son hommage "À Pablo Picasso", puis le recueil "Au rendez-vous allemand" en 1945, et offrant une seconde édition à ce puissant recueil poétique "Le lit la table", illustrée par Gérard Vulliamy, dès après-guerre en 1946.Petite rousseur sur le premier plat.

ELUARD (Paul) et Benjamin PÉRET.

152 proverbes mis au goût du jour.

1925 Paris, La Révolution surréaliste, 1925. In-12, cousu (minime tache sur le premier plat).Édition originale rare. Cette publication surréaliste, auto-éditée (comme les suivantes), précède de quelques semaines seulement la création des Éditions surréalistes (mars 1926). Les 152 vérités et conseils sont plus révolutionnaires et loufoques, que notoires et sages... ; en effet, nous découvrons que : "Les éléphants sont contagieux.", "Jouer du violon le mardi.", "Il n'y a pas de désir sans reine.", "Mon prochain, c'est hier et demain", "Tuer n'est pas voler.", "Vivre d'erreurs et de parfums"... La complicité des deux poètes du jeune mouvement surréaliste se perçoit dans cette fantaisie.Paul Éluard offrit cet exemplaire sur papier d'édition (il y eut aussi 10 chine et 15 hollande) à Edmond Bonniot, amateur de littérature et futur gendre de Stéphane Mallarmé. Il lui adressa ce poétique envoi autographe signé : "à Monsieur le docteur Bonniot, le soleil diminue les chapeaux et les yeux, Paul Éluard".Membre régulier, dès 1892, des mardis de la rue de Rome, ami de nombre d'auteurs, Edmond Bonniot épousa la fille de Mallarmé, Geneviève, après la mort de ce dernier ; détenteur des dernières volontés du poète, il put mener à bien, avec son épouse, les publications posthumes des Poésies et du Coup de dé.------Paris, La Révolution surréaliste, 1925. In-12, sewn (minor stain on the first cover).Rare first edition. This surrealist publication, self-published (like the following ones), precedes by only a few weeks the creation of the Éditions surréalistes (March 1926). The 152 truths and advice are more revolutionary and eccentric than sensible and wise...; indeed, we discover that: "Elephants are contagious", "Playing the violin on Tuesdays", "There is no desire without a queen", "My neighbour is yesterday and tomorrow", "Killing is not stealing", "Living on errors and perfumes"... The complicity of the two poets of the young surrealist movement can be perceived in this fantasy.Paul Éluard offered this copy on edition paper (there were also 10 chine and 15 hollande) to Edmond Bonniot, a collector of literature and future son-in-law of Stéphane Mallarmé. He sent him this poetic and signed autograph inscription: "à Monsieur le docteur Bonniot, le soleil diminue les chapeaux et les yeux, Paul Éluard" (to Monsieur le docteur Bonniot, the sun diminishes the hats and the eyes, Paul Éluard). A regular member of the Tuesdays in the rue de Rome from 1892 onwards, and a friend of many authors, Edmond Bonniot married Mallarmé's daughter Geneviève after the latter's death; as holder of Mallarmé's last will and testament, he was able to organise the posthumous publication of the Poésies and the Coup de dé with his wife.

ENFANTINA. —

Promenades amusantes d'une jeune famille dans les environs de Paris.

1816 Paris, Lecerf, Blanchard, s.d. (1816 ?). In-12 oblong, titre et 56 pp., demi-maroquin noir moderne, plats de plexiglas.Charmant petit album pédagogique, illustré de 14 gravures en taille-douce aquarellées, dont le titre gravé.Les ravissantes gravures illustrent les excursions organisées par M. Senneval autour de Paris, pour ses enfants Auguste, Félix et Angélique : Saint-Cloud, Lagny, Charonne, Saint-Denis, Charenton, Suresnes, Versailles, Arcueil, Saint-Germain, Montmartre, Sceaux, Vincennes, le Bois de Boulogne, et Prés Saint-Gervais. Chaque promenade est l'occasion d'une leçon morale ou géographique.Ce tirage, imprimé à Arras chez Auguste Leclercq, en 56 pages, est différent de celui de l'édition de 1816, en 48 pages. Exemplaire lavé et remonté sur onglets ; un jeune lecteur assidu laissa autrefois, au verso de quelques planches, (et au recto de 2 planches), des traces de crayon, devenues pâles ; titre un peu court, et 7 planches ont une marge découpée.

ERNST (Max).

Sept microbes vus à travers un tempérament.

Paris, Cercle des arts, 1953. In-12, cartonnage avec couverture illustrée rempliée.Édition originale de ce recueil de 7 poèmes de Max Ernst, intitulés "Colline, Madeleine, Lumière, Coloradeau, Plantes-sœurs, Éternité, Dix mille peaux-rouges". Ils sont illustrés de 31 reproductions en couleurs (dont la couverture) de tableaux de l'auteur, intitulés “Microbes”, contrecollés et à l’échelle des originaux.Après plus de 10 ans aux États-Unis, Max Ernst vient de rentrer à Paris.Tirage à 1100 exemplaires. Un des 1000 exemplaires sur Marais pur fil Une fleur.Il est enrichi d’un envoi autographe signé de Max Ernst : “à Inès de Parisot avec les compliments de [Sept microbes] et de Max Ernst.”Petite déchirure en tête du dos restaurée.--------In-12, cardboard with illustrated cover filled.First edition of this collection of 7 poems by Max Ernst, entitled "Hill, Madeleine, Light, Coloradeau, Sister-plants, Eternity, Ten thousand redskins". They are illustrated with 31 colored reproductions (including the cover) of paintings by the author, entitled "Microbes", pasted and scaled to the originals. After more than 10 years in the United States, Max Ernst has just returned to Paris.Edition printed in 1100 copies. One of the 1000 copies on Marais pur fil Une fleur.It is enriched with an autograph signed dedication by Max Ernst: "to Ines de Parisot with the compliments of [Seven microbes] and Max Ernst." Small tear at the head of the spine restored.

ESCOFFIER (Claude).

Description des antiquitez de la ville et cité d'Orenge. Deuxième édition.

1702 Carpentras, Claude Touzet, 1702. In-12, (3) ff. et 26 pp., bradel cartonnage (Ateliers Laurenchet).Rare ouvrage, imprimé à Carpentras. Claude Escoffier, cathéchiste de la cathédrale d'Orange, relate l'histoire de la ville d'Orange, et décrit l'arc de Triomphe, le cirque, les arènes, l'aqueduc et la tour ronde (ou bains publics). Il prévient que la première édition, imprimée en 800 exemplaires en 1701, fut épuisée en six mois.Restaurations marginales au titre et au dernier feuillet.

ESTAMPES. — REGNAULT-DELALANDE (François-Léandre).

Catalogue raisonné des estampes du Cabinet de M. le Comte Rigal.

1817 Paris, chez l'auteur, 1817. In-8, bradel cartonnage papier beige de l'époque.Louis Maximilien Rigal (1748-1830) commença à réunir très jeune, dès 1762, son importante collection d'estampes. S'attachant particulièrement à trouver les eaux-fortes gravées par les Maîtres eux-mêmes, car celles-ci peuvent être assimilées au dessin, il composa l'une des plus riches collections de son époque.Cet important catalogue décrit plus de 1000 estampes des 17e, 18e et début du 19e siècle : Dürer, Le Corrège, Le Caravage, Abraham Bosse, Holbein, Van Dyck, Flamen, Ruisdael, Visscher, Hondius, Hogarth, Le Lorrain, Poussin, Rubens, Rembrandt... Parmi les lots les plus précieux, des estampes de Ruysdael et d'Adr. Van de Velde jusqu'alors inconnues (n° 695, 696, 697, et 815, 816, 817). Il contient in fine une section de livres sur les arts, l'importante table des maîtres, et la liste des catalogues faits par Regnault-Delalande de 1782 à 1817 : 282 catalogues !A la fin du volume, on a joint la rare liste imprimée (13 pp.) des résultats de cette vente, commencée le 10 décembre 1817 et qui dura plusieurs jours.Cartonnage un peu usagé et quelques rousseurs.Néanmoins, bon exemplaire de ce catalogue rare, avec les prix notés postérieurement.

ESTIENNE (Charles).

La Guide des chemins de France, reveue & augmentee pour la troisiesme fois. Les fleuves du royaume de France, aussi augmentez.

1553 Paris, Charles Estienne, 1553. In-18, (8) ff., 256 pp., vélin du XIXe s, à léger recouvrement, pièce de titre brune, titre à la plume au dos.Premier guide routier profane, imprimé en langue vulgaire, entièrement dédié à la France.Destiné aux voyageurs curieux, marchands, médecins, humanistes, étudiants — et non plus aux seuls pèlerins — c'est le premier itinéraire qui prend en compte les agréments d'un voyage : les commentaires historiques sont accompagnés de conseils et remarques divers les spécialités, les forêts, les chemins pour éviter les dangers... : à Sedane, "une seule fontaine en la ville fait mouldre plusieurs moulins, mais ils ne tournent en esté", (p. 46), Brest, "grand port de mer, le plus excellent de Bretagne" (p. 142), "le bas pays d'Auvergne, fertile en laines et bons vins " (p. 188)... "Plus qu’un manuel de voyage, la guide se révélera être une véritable encyclopédie des provinces françaises." (En français dans le texte).Rare troisième édition, augmentée. Ce guide rencontra un succès tel qu'il connut 28 éditions, de la première en 1552 jusqu'en 1668. Les exemplaires sont néanmoins peu courants, sans doute manipulés et usés au cours des voyages de leurs propriétaires. Renouard, Estienne, 105 :14. - Barbier II, 587.Titre en fac-similé, parfaitement établi. Petites mouillures et salissures aux premiers feuillets. Tache d'encre dans la marge inférieure. Rares annotations anciennes (table et p. 218). Vélin sali.

FACÉTIE. —

Idille héroïque sur la convalescence du Roy, après sa petite vérole.

1733 Dunkerque, Imprimerie de Pierre Labus, 1733. Petit in-4, 12 pp., broché sous couverture de papier marbré du XIXe siècle avec pièce de titre manuscrite.Rare et curieuse anonyme pièce en vers (pas de musique notée) : composée par "deux associez de l'Académie de musique établie à Dunkerque", elle contient trois scènes, et était destinée à être "mise en musique pour un grand concert". Sur des airs de bourée, gigue, menuet, marche..., Astrée et Minerve s'inquiètent de la santé de Louis XV, atteint de "ce poison mortel et fatal", la petite vérole, et appellent la clémence du Destin.Facétie prémonitoire ? Le Roi mourra de ce mal le 10 mai 1774.Nous n'avons identifié aucun autre exemplaire dans les bibliothèques publiques. Pierre Labus (1678-1747) s'établit imprimeur-librairie à Dunkerque en 1721. Également poète et membre de la Société de rhétorique de Dunkerque, Labus suivit la tradition dunkerquoise en imprimant essentiellement des opuscules religieux en langue flamande. Cette pièce est décidément étonnante.

FELLOWES (William Dorset).

A visit to the monastery of La Trappe in 1817

London M’Lean, 1820 In-8, maroquin bordeaux à long grain, large décor doré et à froid, fer doré central, dos à nerfs orné, tranches dorées Cette large relation de voyage est donnée par W. D. Fellowes (1769-1852), ancien officier de la marine royale anglaise et peintre. Elle décrit non seulement le Perche mais aussi « la Normandie, la Bretagne, le Poitou, l'Anjou, Le Bocage, la Touraine, l'Orléanois et les environs de Paris » ; elle parut pour la première fois en 1818 et rencontra un grand succès en librairie.Elle est illustrée de 15 planches hors texte gravées par Clark d’après les dessins de l’auteur, dont 12 en couleurs.Ex-libris Andrew Vincent Corbet, imprimé et manuscrit.Charnières frottées. Tache angulaire et quelques rousseurs in fine.-------In-8, bordeaux long-grain morocco, large gilt and blind decoration, central gilt ornament, ornate ribbed spine, gilt edges (Period binding).This extensive travel account was written by W. D. Fellowes (1769-1852), a former officer in the Royal English Navy and painter. It describes not only Le Perche but also "Normandy, Brittany, Poitou, Anjou, Le Bocage, Touraine, Orléanois and the environs of Paris"; it was first published in 1818 and was a great success in bookshops. It is illustrated with 15 plates out of text engraved by Clark after drawings by the author, 12 of which are in colour.Ex-libris Andrew Vincent Corbet, printed and handwritten.Rubbed hinges. Angular stain and some foxing in fine. (Reliure de l'époque)